Accueil » Déclarations-Communiqués » Journée internationale de la Paix: le message d’Alfred Bewindin SAWADOGO, Co-initiateur du MROD/BF

Journée internationale de la Paix: le message d’Alfred Bewindin SAWADOGO, Co-initiateur du MROD/BF

Je voudrais, au nom du mouvement international MROD/BF (Mouvement de Réflexion sur les Opportunités de Développement du Burkina Faso) saluer d’une part la solennité de ce jour, 21 Septembre, et d’autre part féliciter tous ceux et celles qui militent en faveur du drapeau blanc, les vaillants hommes et braves femmes à travers le monde entier qui mettent leurs efforts au service du maintien de la paix dans un contexte où celle-ci est fragilisée dans différentes parties du globe.

Alfred Bewinde Sawadogo

La Journée internationale de la Paix est commémorée cette année sous le thème «Ensemble pour la paix: Respect, dignité et sécurité pour tous». L’objectif des Nations Unies à travers cette journée est de renforcer l’idéal de paix au sein des pays et entre les pays.

En effet, l’importance de la paix n’est plus à démontrer. Sans elle, on ne peut parler de développement, encore moins d’épanouissement. D’où un véritable besoin de garantir la paix dans nos maisons, nos quartiers, nos villes et villages.

Les moyens pour arriver à maintenir la paix sont divers en ce sens qu’il y a différents leviers à actionner. Mais il est pour le moins clair que chacun doit jouer son rôle ou sa partition, aussi bien les Etats, les organisations internationales que les citoyens.

Si les Etats œuvrent pour une croissance économique partagée, inclusive et participative, la paix s’en trouvera consolidée sous nos latitudes.

Si l’égalité des chances, la vérité et la justice deviennent les devises de nos sociétés, le blason de la paix sera redoré à tous les niveaux.

Par ailleurs, reconnaissant que la paix qui prévaut dans une nation n’est autre que le reflet de la paix qui règne dans les familles, la nécessité d’œuvrer dans le sens de la cohésion et la stabilité dans les ménages s’impose à tous points de vue.

Et comme «l’éducation est l’arme la plus puissante que nous pouvons utiliser pour changer le monde», on ne peut l’ignorer dans notre quête de paix ou de maintien de la paix. En inculquant les valeurs de paix, d’humanisme, de pardon et de tolérance à nos enfants, puis en nous assurant que notre modèle social soit toujours fondé sur ces mêmes valeurs, nous érigeons une solide pyramide de paix qui, à n’en point douter, résistera fermement aux vents de conflits et de déstabilisation.

Du reste, j’ai la ferme, profonde et inébranlable conviction que les litiges entre individus, les conflits entre tribus et les différends entre nations ne sont pas insurmontables. Dès le moment où nous nous asseyerons autour de la table du DIALOGUE, des pistes de solutions se dégageront pour le bonheur de tous.

Préserver la paix, c’est préserver la branche sur laquelle sur laquelle nous sommes tous assis !

 

Alfred Bewindin SAWADOGO,

Ingénieur d’Etat en Télécommunications

Co-initiateur du MROD/BF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *