Accueil » Gouvernance - Développement » JPO-SONABEL 2019: c’est parti pour trois jours de réflexion et de communication avec les usagers

JPO-SONABEL 2019: c’est parti pour trois jours de réflexion et de communication avec les usagers

La Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) organise du 22 au 24 mars 2019 dans la capitale burkinabè, ses journées portes ouvertes, première du genre dénommées « JPO-SONABEL-2019 » autour du thème « Défis et enjeux du mix énergétique ». La cérémonie d’ouverture s’est intervenue dans la matinée du vendredi  22 mars 2019 au siège de l’institut  par le Ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, parrain de ses JPO.

le ministre de l’Energie accompagé du DG de la SONABEL ouvre officiellement les JPO

Pour faire connaitre d’avantage aux clients ,aux consommateurs et aux partenaires afin de partager avec eux les préoccupations auxquelles elle fait face au quotidien pour assurer le service public de l’électricité, la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) a organisé des journées portes ouvertes du 22 au 24 mars 2019 . Première du genre dénommées « JPO-SONABEL-2019 »,ses journées se tiennent dans la capitale du pays des hommes intègres sous le thème « Défis et enjeux du mix énergétique » .En effet, la cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le vendredi 22 mars 2019 au siège de la SONABEL a été présidée par le ministre de l’Energie, le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo,  par ailleurs parrain de ses « JPO-SONABEL 2019 ».

Devant  une forte  présence de ses partenaires et des représentants des organisations de la Société civile, le directeur général de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo estime que ses journées est une constante volonté d’être  encore  plus près et toujours  à l’écoute  des préoccupations des usagers  de l’électricité.Dans le même élan, M.Ouédraogo a rappelé les initiatives de l’institut en 2018  notamment plusieurs projets et partenariats visant  à rendre ses services plus accessibles, plus proches des préoccupations  et attentes des clients .Alors, ces JPO  pour lui, visent à instaurer avec les usagers, une communication transparente et de proximité. « Ces journées sont une formidable opportunité pour la SONABEL de communiquer avec ses clients, ses partenaires et la population, sur les efforts, les contraintes et les limites liées à la production, au transport et à la distribution de l’énergie » a expliqué le DG Ouédraogo.

une vu du public à l’ouverture des jpo

Ne doutant  pas un seul instant  que ces trois jours de réflexions contribueront à assoir des bases d’une collaboration plus solide entre la SONABEL et les usagers ainsi que d’autres structures, M. Ouédraogo, souhaite à la fin de ces JPO  que les usagers de l’électricité comprennent mieux les difficultés auxquelles ils font face. Et par ailleurs il  leur demande un accompagnement de suggestions afin que « nous puissions améliorer significativement le service public de l’électricité ».

le ministre de l’Energie, le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo

Quant au ministre de l’Énergie, le Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, il a salué l’organisation des JPO-SONABEL 2019 qui permettront selon lui, aux usagers de l’électricité de mesurer l’importance des efforts qui sont déployés au quotidien par les agents de la SONABEL pour leur fournir l’électricité. Il a ,à cette occasion  lancé un défis qui est de pouvoir faire abonner un million de clients d’ici 2020 .Aussi, « je voudrais demander la tolérance pour les travailleurs de la Nationale de l’électricité qui sont à pied d’œuvre 24H/24 pour satisfaire les populations burkinabè qui pourront à travers ces trois jours d’activités dont des panels, expositions et des visites,  pour se rapprocher de la société et la connaître et la comprendre mieux » a souhaité le ministre Bachir.

une vue des journalistes et osc sur les cites d’électricité

Après la cérémonie d’ouverture, et la visité des stands des différents partenaires commerciaux de la SONABEL qui présentent les différentes solutions de paiement des factures et des unités d’électricité,des représentants des organisations de la société civile et des journalistes ont quant à eux visité les centrales thermiques de Komsilga et solaire de Zagtouli. A cette visite guidée, les visiteurs divisés en deux groupes ont touché de plus près toutes les chaînes de traitement de l’énergie, leur importances  et les conditions dans lesquelles les agents de la nationale d’électricité y travaillent.

Omar Idogo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *