Accueil » Gouvernance - Développement » JPO SONABEL 2019: les enjeux du mix-énergétique détaillé au cours d’un panel

JPO SONABEL 2019: les enjeux du mix-énergétique détaillé au cours d’un panel

La Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) a, dans le cadre des journées portes ouvertes de ladite institution, organisé un panel dont les débats ont tourné autour du thème «Enjeux et défis du mix-énergétique», dans la journée du samedi 23  mars 2019, à Ouagadougou.

Les panélistes des JPO de la SONABEL

Les journées portes ouvertes de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) se sont déroulées le vendredi 22 mars 2019, à travers la visite des stands et celle des deux centrales énergétiques que sont Komssilga et Zagtouli.

La deuxième journée du samedi 23 mars 2019 a été consacrée à un panel dont les échanges ont tourné autour du thème central desdites journées: «Enjeux et défis du Mix-énergétique», dans la salle de Ciné Burkina. Le mix-énergétique requière plusieurs facteurs pour sa mise en œuvre, a déclaré le premier communicateur, Directeur général de l’énergie renouvelable, Dr Bruno Korgo. Selon lui, les ressources naturelles, le coût des énergies, le niveau scientifique et technique, la politique énergétique, la motivation des taxes subvention sont, entre autres, des facteurs déterminants à la mise en œuvre du mix-énergétique. Aussi, il existe deux catégories d’énergie, a ajouté le Dr Korgo, à base desquelles la production énergétique au Burkina Faso est faite. La catégorie non renouvelable à savoir, entre autres, le pétrole, le charbon, le gaz naturel, et la catégorie renouvelable, dont la géothermique, l’éolienne, sont parmi bien d’autres sa source de provenance, a nuancé M. Korgo.

Le premier communicateur, Directeur général de l’énergie renouvelable, Dr Bruno Korgo

A écouté le Directeur général de l’énergie renouvelable, la vision du gouvernement dans ce contexte de changement climatique est de faire une transition énergétique vers les énergies renouvelables, en mettant un accent particulier sur l’énergie à base du solaire. «Et cela dans le but d’atteindre 1000 MW avec l’installation de 30% d’énergie renouvelable en 2020, soit 50%  en 2030 avec un accès de 45% d’électrification, soit 1 millions d’abonnés d’ici à 2020». A en croire, le Dr Korgo, «pour atteindre de tels objectifs, les centrales solaires, à l’image de celle de Zagtouli, fournissant 33 MW sont, entre autres, des infrastructures qu’ils faillaient construire. La construction des mini réseaux d’énergie solaire, de mini centrales, sont également nécessaires», a-t-il ajouté. Pour ce faire, certaines réformes institutionnelles législatives et réglementaires s’avèrent nécessaires. Ce sont:«la construction des infrastructures à grande échelle de stockage, de matériaux, d’énergie de norme et de qualité, sans oublier cette synergie de développement et de formation des acteurs du domaine», a recommandé le conférencier. Ces reformes permettront à la SONABEL de disposer d’énergie à moindre coût, avec l’accès à des services énergétiques modernes et de réduire un tant soit peu les immixtions des carbones a réalisé le Dr Bruno Korgo.

Lassana Zoungrana

Le Directeur de la production, Lassana Zoungrana, quant à lui, a également fait cas des pompes dont la non disponibilité des pièces d’échanges de certaines, ainsi que la mauvaise pluviométrie impactant le niveau d’eau des barrages comme contraintes, entravent les multiples  dynamismes énergétiques qu’entreprennent les acteurs du domaine. «Néanmoins il y a de quoi se réjouir», a dit M. Zoungrana car les acteurs à pied-œuvre énergétique burkinabè se nourrissent de plusieurs perspectives en vue d’améliorer la donne. «L’extension de la centrale thermique de Fada, actuellement 7,5 MW, qui sera mise en œuvre en fin 2019, celle de Kossodo qui est de  50 MW, l’extension de la centrale de Zagtouli sont, entre autres, les perspectives qui viendront relever le défis de l’énergie au Burkina Faso» ,a martelé le deuxième communicateur Lassana Zoungrana.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *