Accueil » Gouvernance - Développement » Karangasso-Sambla: sensibilisation des populations sur la gestion foncière pour minimiser les conflits dans la commune

Karangasso-Sambla: sensibilisation des populations sur la gestion foncière pour minimiser les conflits dans la commune

Le conseil municipal de la commune rurale de Karangasso-Sambla a initié le samedi 7 juillet 2018, une séance de sensibilisation sur la gestion foncière au profit des populations de la commune. Objectif, permettre à ces dernières de comprendre les aspects liés à la gestion foncière afin de minimiser les crises y relatives.

Le maire entend à travers cette initiative, minimiser les conflits fonciers dans sa commune
Les populations sont sorties pour comprendre la gestion foncière

La convoitise des terres dans la commune rurale de Karangasso-Sambla du fait du barrage de Samendéni et de nombreuses carrières en exploitation est en effet, source de nombreux conflits fonciers non seulement entre les membres de la même famille, mais aussi et surtout entre populations allogènes et autochtones. «Ici à Karangasso-Sambla, il ne se passe pas une journée sans que nous assistions à une crise foncière», a laissé entendre Sibiri Traoré, chef du village.

Conséquence de la méconnaissance des textes en matière de gestion foncière, ces crises mettent à rude épreuve la cohésion sociale au sein des communautés de cette commune.

Le formateur Sibiri Traoré a distillé le contenu de la loi au profit des participants
Le chef de village de Karangasso-Sambla a salué l’initiative qui selon lui, est comme un remède aux problèmes récurrents dans la commune

C’est au regard de cette situation que le conseil municipal a initié au profit des populations cette séance de sensibilisation sur la gestion foncière afin de leur permettre de comprendre les aspects liés à la gestion des terres. Une manière pour le conseil municipal de contribuer à minimiser les crises relatives à la gestion des terres. «L’objectif, c’est de sensibiliser les populations sur la loi 034 qui est la loi organique du domaine foncier au Burkina Faso. Il s’agit de distiller le contenu de cette loi ainsi que ses décrets d’application au profit de ces dernières afin que chacun sache à quoi s’en tenir dans le domaine de la terre. Cela va permettre à nous autorités de vaguer à d’autres occupations au lieu de passer le temps à résoudre des conflits fonciers», a indiqué Aboudramane Ouattara, maire de la commune. Pour ce faire, les organisateurs de cette séance de sensibilisation ont fait appel aux services d’un spécialiste en la matière en la personne de Sibiri Traoré qui du reste, fut pendant des années, directeur général du foncier. «Cette formation vient comme un remède aux problèmes que nous rencontrons ici tous les jours», a laissé entendre le chef de village de Karangasso-Sambla.

Les participants à cette séance qui sont essentiellement les autorités administratives locales, sécuritaires, coutumières, religieuses, des conseillers municipaux, des CVD, des agriculteurs, des éleveurs, des organisations féminines et de jeunesses, ont dans leur ensemble, reconnu, tout comme le chef de village de Karanagasso-Sambla, la noblesse de cette initiative.

A terme, cette séance de sensibilisation va aboutir selon le maire, à la mise en place de comités villageois de gestion foncière qui seront chargés de gérer les questions liées au foncier à la base. Aussi, des documents seront produits conformément à la loi et distribués à tous les villages de la commune pour servir de document de référence en matière de gestion foncière.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *