Accueil » Gouvernance - Développement » Koudougou: le président du Faso tient sa promesse de réhabiliter les voiries urbaines

Koudougou: le président du Faso tient sa promesse de réhabiliter les voiries urbaines

 Le ministre d’État auprès de la présidence, Simon Compaoré, a procédé mercredi le 26 décembre 2018, dans la cité du cavalier rouge, à Koudougou, au lancement des travaux d’aménagement de voiries urbaines. A cette importante cérémonie étaient présents des membres du gouvernement et d’une population sortie massivement pour la circonstance.

Le ministre d’État auprès de la présidence, Simon Compaoré, a procédé au lancement des travaux d’aménagement des voiries urbaines de Koudougou

« En trois ans de gestion du pouvoir d’État et en dépit d’un contexte économique et sécuritaire difficile, les beaux discours ont laissé place aux actions concrètes, mesurables et vitales », a dit Maurice Moctar Zongo, maire de la ville de Koudougou.

En effet, le 26 septembre dernier, le président du Faso en marge de la 1ère édition du Salon international du coton et du textile (Sicot), annonçait des travaux d’aménagements de la voirie de Koudougou. Trois mois seulement après cette annonce, s’est réjoui le maire de la ville de Koudougou, « nous sommes heureux de constater avec les forces vives que place sera désormais faite aux ouvriers et aux engins de chantier qui feront un travail remarquable à la hauteur de nos espérances ».

Le ministre d’État a procédé au lancement des travaux d’aménagement des voiries urbaines de Koudougou

La présente cérémonie, soutient-il, est la traduction concrète de la détermination du gouvernement à respecter ses engagements et à améliorer les conditions de vie des populations.

En témoigne la forte délégation gouvernementale dans la cité de l’épervier rouge, avec en tête le ministre d’État auprès de la présidence Simon Compaoré pour lancer les travaux d’aménagement des voiries urbaines.

Il s’agit selon le ministre des Infrastructures, Éric Bougouma, des travaux de réhabilitation de 9 km des voiries urbaines de la ville de Koudougou.

Les rues qui bénéficieront dans un premier temps de ces travaux de réhabilitation sont:

– l’avenue Dreux qui va du rond-point Maurice Yaméogo à l’embranchement de la RN13 (banque UBA);

– la RN13 allant du lycée Moukassa jusqu’à l’hôpital de l’amitié;

–  la rue 1.32 qui va de la Cathédrale à L’ONEA jusqu’à l’embranchement de la Rn14;

– l’avenue Philippe Zinda Kaboré allant du cimetière municipal à la Mairie;

– la rue Marché de Koudougou à l’ONATEL et au Théâtre populaire;

– toutes les voies aux alentours du marché de Koudougou;

– la rue allant de la mairie au rond-point police et l’embranchement RN13 (UBA) à SITARAIL.

Éric Bougouma lors du lancement des travaux

Pour la voirie, il s’agira pour Éric Bougouma, du traitement des nids de poule et autres dégradations, de la reprise du revêtement de la chaussée en béton bitumineux, de la mise en place de la signalisation horizontale.

Financé par le budget de l’État gestion 2018-2019, les travaux seront exécutés par l’entreprise Kanazoé Salif (EKS) pour un montant de 2 274 078 495 F TTC avec un délai d’exécution de six mois.

Dans cette même lancée, renseigne le ministre Bougouma, la même entreprise qui va exécuter ces travaux va construire la route Koudougou-Palogo d’environ 10 kilomètres.

Ces aménagements offriront sans nul doute à la ville de Koudougou, à entendre son maire, un visage nouveau en plus de l’amélioration de la mobilité urbaine.

Les travaux d’aménagement des voiries urbaines de Koudougou ont été officiellement lancés

Il faut noter selon le ministre d’Etat, Simon Compaoré, une autre préoccupation relevée par les populations koudougoulaises relative à la liaison entre Yako et Koudougou. « Une entreprise avait été commise à cette tâche de réhabilitation de cette route, mais malheureusement elle a été défaillante. Le marché a été résilié et une autre entreprise a été retenue pour poursuivre la réhabilitation. Dès janvier, la reprise de la réhabilitation de cette voie Koudougou-Yako sera une réalité », a promis Simon Compaore précisant que la route sera refaite en terre dans un premier temps pour faciliter le déplacement. « Dans un second temps si les moyens le permettent, on envisagera le bitumage », a-t-il indiqué.

En plus de cela, le ministre Bougouma a informé que la route Sakoinse-Koudougou sera réhabilitée avant la fin de ces six mois. « La Banque Ouest africaine de développement a octroyé un financement de sept milliards de Francs CFA pour la réhabiliter », a-t-il dit.

Par ailleurs, Eric Bougouma a indiqué qu’il y a des experts en fiscalité et en analyse budgétaire qui disent que le gouvernement ajoute des taxes à d’autres taxes pour piller le peuple. Or, fait-il remarquer, toutes ces routes seront bitumées grâce au budget de l’Etat. « Est ce qu’on pille un peuple en utilisant les ressources publiques pour bitumer des routes?, s’est interrogé le ministre des Infrastructures qui a rappelé que chaque centime que le peuple burkinabè mettra dans la caisse de l’État servira à améliorer les conditions de vie du peuple burkinabè.

Madina Belemvire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *