Accueil » Logtoré » Lancement de la Semaine Nationale de la Planification Familiale: vers une réduction des décès maternels et néonatals

Lancement de la Semaine Nationale de la Planification Familiale: vers une réduction des décès maternels et néonatals

Lancement de la Semaine Nationale de Planification Familiale (SNPF) 2018: vers la réduction des décès maternels et néonatals.

Burkina Faso Du 14 au 20 mai 2018 s’est tenu le 1er passage de la 7ème édition de la Semaine Nationale de la Planification Familiale (SNPF) sur toute l’entendue du territoire avec le soutien technique et financier de l’OMS, notamment le projet AF-STEER et d’autres partenaires intervenant dans le domaine de la planification familiale. L’objectif de cette semaine dédiée à la planification familiale est d’accélérer l’accès des populations aux services de planification à travers une sensibilisation des populations, de la société civile, des leaders d’opinion et des médias sur les enjeux de la planification familiale d’une part, et d’autre part une intensification de l’offre des services PF gratuits.

Le lancement des activités de cette semaine a eu lieu ce 14 mai 2018, à Boussé, une localité située à une cinquantaine de kilomètres dans la région sanitaire du Plateau central et présidé par le Gouverneur de la Région. Quatre discours ont marqué cette cérémonie de lancement: ceux du chef coutumier de Boussé, du maire de la commune de Boussé, du Représentant de l’OMS et par intérim de l’UNFPA et du Ministre de la Santé.

Tous ces discours ont rappelé la nécessité de la planification familiale qui permet de réduire de façon significative les décès maternels et néonatals, tout en contribuant au développement du pays à travers une maîtrise de la croissance démographique.

Visite de stands; séance de démonstration du port du condom féminin

Pour le ministère de la Santé, la tenue de la Semaine Nationale de la Planification Familiale « permet de recentrer les efforts pour répondre au mieux aux besoins non satisfaits en matière de Planification Familiale » qui est de l’ordre de 19%.

Quant au Représentant de l’OMS et par intérim de l’UNFPA au Burkina Faso, le Dr Alimata J. DIARRA-NAMA, au nom des partenaires techniques et financiers a souhaité «que la gratuité de la planification familiale puisse aller au-delà de la semaine PF et soit intégrée dans la mesure de gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes».

En effet la tenue régulière de la  de la SNPF depuis 2012, permet de sensibiliser en moyenne 500.000 personnes par an, dont 60% de femmes sur l’importance de la planification familiale et de recruter en moyenne 100.000 nouvelles utilisatrices par an. L’objectif en 2020 est d’atteindre une prévalence  contraceptive de 32 % selon le Plan National d’Accélération de la PF 2017-2020.

Actu Santé, 22 mai 2018

Organisation mondiale de la Santé. Burkina Faso. Avenue de l’Indépendance, N° 158.
03 BP 7019 OUAGADOUGOU 03.
Tel : +226 25 30 65 09.
Email : AFWCOBF@who.int

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *