Accueil » Sports-Loisirs » Landry Dimata, le revanchard en course pour le Taureau d’Or

Landry Dimata, le revanchard en course pour le Taureau d’Or

Du haut de ses 21 ans, Landy Dimata a déjà connu 4 clubs différents depuis le début de sa carrière. Le joueur, passé par Mons en formation, a commencé à se faire un nom en 2014, lorsqu’il rejoint le Standard de Liège après la disparition de Mons pour faillite.

Malgré ses 17 ans, le jeune attaquant belge d’origine congolaise n’a pas l’occasion d’évoluer avec l’équipe fanion du club et fait ses classes parmi les sélections de jeunes. Toutefois, à la fin de la saison 2015-2016, Dimata est invité à faire à choix pour la suite de sa carrière. Alors qu’il ne souhaite pas se précipiter étant donné qu’il n’a pas encore eu sa chance, le buteur d’1m85 décide de ne pas prolonger son contrat. Par conséquent, les dirigeants du Standard indique au staff technique de n’aligner que des éléments qui ont prolongé leur contrat. L’attaquant est donc blacklisté et termine, quelques mois plus tard, au KV Ostende pour enfin faire ses débuts en Jupiler League.

Les débuts de la Jupiler Pro League

Dès ses débuts, le natif de Mbuji-Mayi (au Congo) met le public du club côtier dans sa poche : 29 matchs de championnat pour sa première saison en D1, et 12 buts à son actif, ainsi qu’une passe décisive. Dimata tutoie rapidement la réussite, à tel point que les dirigeants du Standard s’en mordent les doigts. De son côté, l’attaquant ne regrette pas son choix puisque « par principe, il ne pouvait pas rester dans un club où il n’avait pas reçu sa chance ». Il s’illustre, notamment, par un doublé en finale de Coupe de Belgique, même s’il ne soulève pas le trophée à la fin du match, la faute à une défaite de son équipe aux tirs au but (il avait été remplacé).

Dimata tente sa chance en Bundesliga

Après cette belle saison, l’attaquant tente sa chance en Bundesliga en rejoignant le VfL Wolsburg, mais ne parvient pas à se faire un nom durant la saison 2017-2018. Probablement parti un poil trop tôt, Dimata n’a pas encore confirmé tous les espoirs placés en lui et tombe dans un club en grande difficulté en championnat. Résultat il dispute une vingtaine de matchs de Bundesliga et ne délivre qu’une seule passe décisive (et 0 but). Il décide alors, l’été dernier, de revenir en Belgique, là où il est international espoir, pour se refaire une santé avec Anderlecht (il est prêté avec option d’achat).

L’explosion de son talent

Cette saison, Dimata est tout simplement exceptionnel avec les Mauves. Malgré la forte concurrence avec Ivan Santini, le buteur de 21 ans brille sous le feu des projecteurs et porte déjà son compteur à 13 buts et 4 passes décisives en 18 matchs de Jupiler League. Plus que jamais en course pour le Taureau d’Or, le prix récompensant le meilleur buteur de la saison, le Belgo-Congolais prend sa revanche sur son échec cuisant à Wolfsburg et se montre à son avantage au RCSA. Résultat, les Mauves ne devraient pas réfléchir trop longtemps pour lever l’option d’achat fixée par Wolfsburg, d’autant plus que le VfL continue à couler en Allemagne. Et Dimata, qui a retrouvé le sourire, se rapproche toujours un peu plus d’une place en sélection belge. Une récompense qu’il aura sûrement à la fin de la saison.

Julien Castanheira

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *