Accueil » Défense-Sécurité » Le terrorisme et les fêtes de fin d’année: la prudence est mère de sécurité!

Le terrorisme et les fêtes de fin d’année: la prudence est mère de sécurité!

Les risques d’attentats contre lesquels nos autorités se battent tous les jours restent toujours énormément élevés à l’approche des célébrations de la Noël et de la Saint Sylvestre. Une période difficile, mais propice aux grands rassemblements humains, d’où la nécessité d’une grande vigilance des populations surtout jeunes.

Des terroristes
Des terroristes, sans foi ni loi

L’Etat du Burkina, à travers ses services spécialisés de sécurité et de protection des personnes et de leurs biens, est actif sur tous les fronts sécuritaires. Objectif, protéger au maximum les populations. Mais en la matière, aucune entreprise d’efficace n’est possible sans le concours des populations, les premières concernées au plus haut niveau.

Depuis l’attaque terroriste du 15 janvier 2016, l’alerte de sécurité est à son paroxysme, la mobilisation des Forces de défense et de sécurité est totale. Mais que vaut réellement un système de sécurité mis en place, si en face, ceux-là qui sont censés être sécurisés n’écoutent pas ou ne prennent pas en compte les consignes de sécurité?

Nous savons tous qu’à la lisière des fêtes de fin d’année, ce sont les mouvements de foules qui ont pignon sur rue. Les magasins, les grands marchés grouillent de monde. Et ce sont les moments propices aux velléités de tentatives d’attentats.

C’est pourquoi cet appel aux populations à faire extrêmement attention à elles. Dans les espaces publics de réjouissances, les bars et restaurants, les boîtes de nuit,… la vigilance doit être de mise. Tous les Burkinabè doivent œuvrer à la mise en échec de tout projet d’attentat durant les fêtes de fin d’année.

Pour l’instant il n’y a pas péril dans la demeure. Nous ne devons pas paniquer. Mais nous ne devons pas non plus nous comporter comme si les attentats n’existaient pas.

Autant les autorités doivent renforcer les mesures de sécurité devant les églises, les lieux de divertissement et lors des rassemblements publics pendant ces fêtes de fin d’année, autant les populations doivent observer une extrême prudence.

Car en ces moments où nous nous rassemblons dans la paix et l’amour avec nos familles, les terroristes cherchent à bouleverser ce havre de tranquillité. Alors Bonne fête dans la vigilance, la prudence et la protection de Dieu.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *