Accueil » Société » Libye: des marchés aux esclaves, Alpha Condé réagit

Libye: des marchés aux esclaves, Alpha Condé réagit

Des journalistes de la chaîne américaine CNN ont réussi à filmer en caméra cachée une vente d’êtres humains dans les environs de Tripoli (Libye). Une vente aux enchères qui bat son plein. La scène se déroulait la nuit et les esclaves y étaient vendus environ 400 euros. Après que l’information ait fait le tour du monde, le président en exercice de l’UA a réagi sur sa page Facebook.

Traitements inhumains de migrants africains noirs

Les 15 et le 16 novembre 2017, le monde entier, particulièrement l’Afrique, a vu sur la chaîne de télé américaine CNN, le reportage sur la vente aux enchères en tant qu’esclaves de certains Africains en captivité en Lybie (pays membre de l’Union africaine). Une journaliste américaine a réussi à filmer discrètement la scène et ce qu’on y découvre est à peine croyable: ce sont des êtres humains qui sont en train d’être vendus. Pour quelques centaines d’euros, un migrant africain vient d’être cédé à son nouveau propriétaire.

Ces ventes de migrants auraient lieu une à deux fois par mois en toute discrétion à l’extérieur de la capitale libyenne, nous rapporte la vidéo. Les reporters américains voulaient en avoir la preuve après avoir reçu une vidéo amateur, en août dernier. Des hommes venus du Mali, du Niger, du Ghana sont exhibés comme du bétail aux futurs acquéreurs et vendus sans vergogne au plus offrant. Objets de tous les trafics par les passeurs, ces migrants africains qui rêvent d’Europe finissent souvent entassés dans ces camps de détention sordides. Certains affirment ici avoir été mis aux enchères pour travailler de force, soumis à des traitements inhumains. Les preuves sont rares, mais celles-ci ont été transmises aux autorités libyennes qui ont promis d’enquêter sur ces pratiques.

Des images dignes d’une autre époque

Suite à la situation révoltante, humiliante et inacceptable que vivent les Africains, le président guinéen, président de l’Union africaine (UA), a posté un message sur son compte Facebook: «Au nom de l’Union africaine, j’exprime mon indignation face au commerce abject de migrants qui prévaut en ce moment en Lybie et condamne fermement cette pratique d’un autre âge.

L’Union africaine invite instamment les autorités libyennes à ouvrir une enquête, situer les responsabilités et traduire devant la justice les personnes incriminées. Elle invite parallèlement les autorités libyennes à revoir les conditions de détention des migrants. Ces pratiques modernes d’esclavage doivent cesser et l’Union africaine usera de tous les moyens à sa disposition pour que plus jamais pareille ignominie ne se répète.

Notre force, c’est notre humanité. Sachons la garder.»

Pour sa part, Alpha Blondy a lancé un appel vidéo aux dirigeants de l’Union africaine et de la CEDEAO.

Omar Idogo, avec autres médias

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *