L’injustice dans la Coupe du Faso - Les échos du Faso
Accueil » L’impertinent » L’injustice dans la Coupe du Faso

L’injustice dans la Coupe du Faso

Les Étincelles savourant leur victoire avec les officiels

La Coupe du Faso en dames et en messieurs a donné ses résultats ce week-end à Bobo-Dioulasso. Les dames de «Les Etincelles de Ouagadougou» ont été simplement étincelantes devant les footballeuses de l’USFA, et le club de Salimata ni Tasséré ou Salitas a défait le champion national, l’AS Fonctionnaires de Bobo. La finale féminine a été présidée par la 1ere dame, Sika Kaboré, et celle des hommes par le président Roch Kaboré.

Malgré la chaleur caniculaire qui corse encore un peu plus le jeûne du ramadan, les Bobolais n’ont pas marchandé leur présence au Stade-Aboubacar-Sangoulé-Lamizana. Tout était beau dans le meilleur des mondes footballistiques ce week-end au Faso car les Etalons seniors ont aussi battu les Lions Indomptables du Cameroun à Beauvais en France 1 à 0.

Cependant, dans la répartition des gains de la Coupe du Faso, il y a une grosse injustice, une maldonne. En effet, pour avoir joué une coupe qui porte le même nom «Coupe du Faso», les dames ont reçu 1 million 500 mille FCFA, et les hommes ont empoché 10 millions. Le gap est trop grand.

Pour le développement du foot féminin, il est grand temps que l’on essaie sinon d’harmoniser les prix du moins remonter un peu plus la somme d’argent qui accompagne le trophée de la Coupe du Faso en dames. Le battu en messieurs bat de très loin la gagnante de la coupe chez les femmes.

Oui l’ASFB, l’équipe des fonctionnaires de Bobo qui a reçu la médaille d’argent du 2e a eu 7 millions FCFA, somme qui dépasse de très loin celle gagnée par les Etincelles. C’est pas juste.

Les Etalons A ont comme prime de victoire 2 millions 500 mille FCFA et les victorieuses de la Coupe du Faso n’ont pas ça. On imagine que les primes de victoire pour les jeunes filles footballeuses doivent tourner autour de 100 mille CFA. On ne peut pas stimuler la pratique du foot chez les filles avec cette injustice et ces miettes.

L’Impertinent

2 commentaires

  1. Il n’y a aucune injustice dans çà! Chez les dames il y avait combien d’équipes en liste au départ pour la conquête du titre? Combien de provinces étaient représentées de part et d’autre? Les coûts d’organisation et de participation sont très disproportionnés et on en tien compte. De plus, combien de sponsors participent-ils ou appuient-ils le football féminin burkinabè? Autant de questions qui justifient les écarts des gains.

  2. Ayi,je pense que la Coupe du faso est une coupe nationale,donc ces histoires de sponsors,de nombre d’équipes ne tiennent pas.il y a de l’injustice envers les femmes footballeuses point barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *