Accueil » Ca se passe à l'assemblée » Loi de finance 2019: les budgets consacrés à la sécurité et à la défense ont été revus à la hausse

Loi de finance 2019: les budgets consacrés à la sécurité et à la défense ont été revus à la hausse

Le projet de loi de finance pour l’exécution du budget de l’Etat exercice 2019 a été soumis et adopté à l’Assemblé nationale ce 18 décembre au cours d’une session plénière. Cette loi de finance consacre un budget de 2 213 milliards de F CFA pour l’exercice 2019 et a été défendue à l’Assemblée par Mme Rosine Sori-Coulibaly, la ministre de l’Economie, des Finances et du Développement. Des réformes budgétaires par rapport au budget 2018 ont été enregistrées dont celles de la sécurité et de la défense revues à la hausse et le plafonnement du fonds commun à 25% sur le salaire du travailleur.

Les députés au moment du vote

Des voix s’élevaient pour dire que le budget consacré à la défense au Burkina au regard du contexte sécuritaire est inacceptable. C’est ainsi que le projet de loi de finance pour l’exécution du budget de l’Etat 2019 a revu à la hausse le budget consacré à la défense et à la sécurité par rapport à l’exercice 2018. Ainsi, le budget du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, qui était de 169 milliards de F CFA en 2018, passera à 209 milliards de F CFA pour l’exercice 2019, soit une augmentation de 23,41%. Celui du ministère de la Sécurité passera de 71 milliards de F CFA en 2018 à 99 milliards de FCFA, soit une augmentation de 38,99%. La commission de la Défense et de la Sécurité à l’Assemblée nationale, représentée par Alidou Sanfo, s’est dite satisfaite des efforts consentis dans la loi de finance exercice 2019 afin de doter nos Forces de défense et de sécurité d’équipements adéquats. Pour elle, ces équipements seront mis à profit pour l’accomplissement de leurs missions.

Outre l’augmentation du budget consacré la défense et à la sécurité, le point sensible du fonds commun a également été touché. Ainsi, pour l’exercice 2019, le fonds commun est plafonné à 25% du salaire du travailleur. Par rapport à cette disposition, les députés ont soulevé la question des prêts contractés sur le fonds commun par les travailleurs qui s’élèveraient à 100 milliards de F CFA. Rosine Sori-Coulibaly a tenu a rassurer les uns et les autres que le gouvernement a pris des dispositions et a d’ores et déjà entamé des discutions avec les banques en vue d’une résolution diligente du problème.

La ministre des Finances a défendu et obtenu le vote de son projet de loi de finance

En rappel, la loi de finance 2019 a un budget de 2 213 milliards de FCA dont 836 milliards sont consacrés aux payements des salaires. Les recettes pour 2019 sont de l’ordre 1 954 milliards de FCFA, soit une baisse de 200 milliards de F CFA. Mme la ministre des Finances reconnaît une faible part du budget consacré aux investissements du fait de la situation socio-politique particulièrement difficile, mais dit réserver une part importante du budget aux projets structurants.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *