Accueil » Défense-Sécurité » Lutte contre le terrorisme: le Burkina Faso et le Ghana se donnent la main

Lutte contre le terrorisme: le Burkina Faso et le Ghana se donnent la main

Dans un communiqué conjoint, le Burkina Faso et le Ghana à travers leurs ministres de la Sécurité, Simon Compaoré et Albert Kan Dapaah, se sont engagés mercredi à lutter contre le terrorisme. La signature du communiqué intervient suite à la visite d’amitié et de travail du ministre ghanéen de la Sécurité au Burkina depuis le 11 juillet 2017.

Le Burkina et le Ghana, main dans la main contre le terrorisme
Le Burkina et le Ghana, main dans la main contre le terrorisme

Dans le but de rechercher des solutions aux défis et menaces sécuritaires communs au Ghana et au Burkina Faso, les ministres de la Sécurité Burkinabè et ghanéenne ont décidé d’unir leur force. Cela s’est matérialisé par la signature d’un communiqué conjoint, porteur de plusieurs engagements. Dans ce communiqué, les deux pays s’engagent à dynamiser leur coopération en matière de sécurité, avec un accent particulier sur la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité, la libre circulation des personnes et des biens, la résolution de tout différend foncier entre les parties par voie pacifique.

A propos du terrorisme et de la grande criminalité a proprement dit, le Burkina Faso et le Ghana envisagent de signer au Ghana où le ministre de la Sécurité burkinabè, Simon Compaoré, se rendra dans les prochains jours, un accord cadre qui permettra juridiquement aux deux pays, de mener leurs activités.

Aucun pays ne peut se développer dans l’insécurité, a-t-on coutume de dire. Conscient de cet état de fait, le ministre ghanéen de la Sécurité, Albert Kan Dapaah est donc convaincu qu’un développement économique est possible si les deux pays arrivent à garantir la paix et la sécurité des Etats. Après la signature du communiqué, foi de Albert Kan Dapaah, «nous allons travailler en étroite collaboration pour avoir un Burkina sécurisé et un Ghana sécurisé».

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *