Accueil » Défense-Sécurité » Lutte contre le terrorisme: la France octroie du matériel militaire au Burkina

Lutte contre le terrorisme: la France octroie du matériel militaire au Burkina

Dans ses efforts de soutien aux Etats du G5 dans leurs actions de lutte contre les groupes armés terroristes, la France a remis du matériel militaire aux Forces armées nationales burkinabè, destiné au bataillon. C’était le mardi 17 octobre 2017 à Kamboincin en présence du Chef d’état-major général des armées représentant le ministre de la Défense et de l’ambassadeur de la France au Burkina.

Le Chef d’état-major général des armées en compagnie du diplomate français lors de la visite du matériel

Face à ses engagements pris auprès de ses partenaires d’équiper les forces conjointes du G5 Sahel dans ses actions de lutte contre la menace terroriste dans la région sahélo-saharienne et en réponse au besoin exprimé par le gouvernement burkinabè, la France a octroyé du matériel militaire aux Forces armées nationales burkinabè. Composé entre autres de treize pick-up, deux camions de transport, une dépanneuse, treize mitrailleuses…, ce matériel est destiné au bataillon qui sera déployé dans le Nord du Burkina.

Une vue partielle …

En plus de ce matériel, l’ambassadeur de la France, Xavier LAPEYRE DE CABANES a informé que la France recevra prochainement une nouvelle livraison de matériel au profit de son bataillon burkinabè du G5, notamment des casques et gilets par balle, des combinaisons, du matériel de déminage, des moyens de transmission…«Les forces burkinabè pourront ainsi mieux combattre les terroristes», espère-t-il.

Aussi, poursuit-il, la France appuie également l’action de l’armée burkinabè dans le cadre de la lutte contre les groupes terroristes. De ce fait, tel que décidé entre les deux présidents français et burkinabè en avril dernier, les éléments de la force Barkane doivent épauler les forces burkinabè pour des missions opérationnelles et des formations, selon le besoin exprimé par les forces burkinabè.

… du matériel

L’ensemble de ces initiatives s’inscrit à en croire le diplomate français, dans le cadre de l’action de la France visant à renforcer les capacités des Etats du G5 Sahel contre la menace terroriste dans la région sahélo-saharienne.

Pour le Chef d’état-major général des armées, le général de brigade Oumarou Sadou, qui dit bataillon parle des moyens de mobilité, des moyens feu, des moyens de campement, de liaison. De ce fait, il a assuré que ce matériel contribuera à équiper entièrement une compagnie. Tout en espérant que le Burkina puisse bénéficier dans un avenir proche des équipements encore plus consistants, le Chef d’état-major général des armées a rassuré que toutes les dispositions seront prises afin de maintenir convenablement leur potentiel.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *