Accueil » Mounafica » La mairie de Banfora en passe de devenir un ring de boxe?

La mairie de Banfora en passe de devenir un ring de boxe?

Depuis la tentative de destitution du maire de la Cité du paysan noir par une motion de défiance, l’atmosphère est devenue délétère entre les conseillers municipaux de Banfora. Les sessions du conseil municipal, d’après ce qui a été rapporté à Mounafica, constituent de véritables occasions de se rentrer dedans entre les partisans du maire et ceux qui ont voulu le faire quitter son fauteuil.

Le portique de la mairie de la Cité du paysan noir

C’est déplorable pour des gens qui ont sollicité les voix des populations pour les servir en construisant la ville. Il faut que l’administration centrale se penche sérieusement sur la question. Il ne faut pas attendre que le pire se produise pour ensuite se transformer en pompier de service.

On a aussi à côté de Ouagadougou le cas de la commune de Saponé où le danger continue de planer sur la tête du nouveau maire après la reprise des élections; là aussi, l’autorité reste amorphe… Non et non!

Il faut mettre le holà à ces situations qui frisent le ridicule et qui n’apportent rien de bon à la construction des communes. Des sources ont confié que le vrai problème se trouve dans les mains des politiciens de ces contrées qui sont tapis à Ouagadougou. Ce sont eux les manipulateurs cachés dans l’ombre.

Dans le cas de Banfora, appelons le chat par son nom chat et non «Mouss» ou «Minou»: le nom du ministre des Transports, Souleymane Soulama, revient très souvent comme celui qui chercherait à faire tomber le maire qui est pourtant de son parti. Et pourquoi?

On avance la volonté du maire Héma de vouloir voir clair dans les lotissements de la ville de Banfora. Ces lotissements, à ce qui se dit, auraient été une caverne d’Ali Baba pour certains, et donc y fouiller va pousser Ibriga à faire un déplacement sur Banfora. Voilà tout son tort, assurent les défenseurs du maire.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *