Accueil » Politique » Manque de nez des politiques

Manque de nez des politiques

Michel Kafando accueilli à Banfora
Michel Kafando accueilli à Banfora

La première sortie officielle du président de la Transition, Michel Kafando, et de tout l’exécutif dans les Hauts-Bassins (ce que Nè Wendé traduit quelquefois par «Beaux Bassins») et dans les Cascades aurait pu être une belle occasion pour les partis politiques qui sont dans les starting-blocks ou qui veulent s’y placer de se faire sans grands frais une idée précise sur les désidératas des populations.
Tout ou presque a été dit au président et à son gouvernement pour que ces régions revivent. N’est-ce pas là une aubaine pour les futurs meetings de campagne?
A ce moment, on viendrait avec un tableau qui regroupe ce que les gens veulent et forcément ça fait des points pour les votes. Après un tel meeting, les uns et les autres diront en substance: voilà au moins un parti qui pense au développement de Bobo, de Banfora en un mot du grand ouest burkinabè.
Mais hélas! Les partis politiques étaient aux abonnés absents. Du moins, leurs militants connus. A moins que ceux qui ont des ministres dans le gouvernement de Zida ne filent la mèche aux sièges de leur parti pour inscriptions des préoccupations des populations dans les programmes. On ne doit pas oublier que plus rien ne sera comme avant, et que les populations ont les yeux plus qu’ouverts depuis qu’elles ont pris leur destin en mains en chassant Blaise Compaoré.
O.H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *