Accueil » Gouvernance - Développement » MATD: le Chef du gouvernement échange directement avec les chefs de circonscriptions administratives (CCA) sur les défis à relever

MATD: le Chef du gouvernement échange directement avec les chefs de circonscriptions administratives (CCA) sur les défis à relever

Ce jeudi 18 janvier 2018 a eu lieu dans la salle de conférences de Ouaga 2000, la première conférence des Chefs de circonscriptions administratives (CCA). Cette rencontre de face à face entre le Premier ministre et les Gouverneurs, les Hauts-commissaires et les Préfets, constitue un cadre de concertation et de dialogue qui se veut fructueux. Cette conférence est une belle opportunité pour renforcer les capacités des premiers responsables locaux dans le suivi et la coordination des politiques publiques en général et du PNDES en particulier. L’objectif poursuivi in fine, étant de bâtir ensemble une administration territoriale performante et respectée.

Le présidium lors de la première conférence des chefs de circonscriptions administratives

«Rôle des chefs de circonscriptions administratives dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES)». C’est sous ce thème que se tient la première conférence des Chefs de circonscriptions administratives (CCA) à Ouagadougou. Prévue pour être un face à face avec le Premier ministre, Paul Kaba Thieba, sur la mise en œuvre du PNDES au niveau régional, provincial et départemental, l’ouverture officielle des travaux de cette importante rencontre à été présidée par Siméon Sawadogo, ministre de l’Administration territoriale et la Décentralisation.

Selon le ministre Sawadogo, en menant la réflexion sur le rôle des CCA dans la mise en œuvre du PNDES, il leur sera donné «l’opportunité de contribuer à l’identification des difficultés et des solutions d’amélioration de leur action non seulement dans l’implémentation des politiques publiques, mais aussi dans l’exercice de la tutelle rapprochée.»

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo

Dans un contexte nouveau caractérisé par des remous tant sociaux, économiques que sécuritaires, chaque institution et chaque acteur est interpellé sur son rôle dans l’édification de la nation burkinabè. C’est pourquoi le ministre a tenu a rappelé les propos d’un président à ses concitoyens: «chacun doit se demander ce qu’il apporte à sa nation et non ce que sa nation lui apporte».

Les participants à la première conférence des Chefs de Circonscriptions Administratives (CCA)

Pour lui, le contexte oblige «le changement des mentalités dans la manière de concevoir, de conduire et de gérer les choses de la vie, surtout lorsqu’on est amené à contribuer activement à la destinée d’un peuple, d’une nation». D’où la nécessité de mener des réflexions pour trouver ensemble des solutions innovantes qui enrichissent nos pratiques quotidiennes et apportent des réponses à nos difficultés.

Au demeurant, le ministre Sawadogo a félicité «les femmes de talents et hommes de qualité» pour les efforts qu’ils ne cessent de consentir chaque jour sur le terrain pour porter haut le drapeau de notre pays jusqu’au plus petit hameau de culture.

Tout en déclarant ouverte, la conférence des Chefs de circonscriptions administratives, le ministre a rassuré les participants de sa disponibilité à construire avec eux un dialogue fructueux en vue de l’amélioration de leurs conditions de travail et affirmer sa détermination à œuvrer avec eux pour bâtir ensemble une administration performante et respectée.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *