Accueil » Défense-Sécurité » Mission onusienne: le Bataillon Badenya7 prêt à être déployé

Mission onusienne: le Bataillon Badenya7 prêt à être déployé

Dans le cadre de la mission onusienne, le Burkina Faso va déployer 800 hommes que compte le Bataillon Badenya7 à Tombouctou au Mali. La cérémonie marquant la fin de la formation qui a débuté le 12 octobre 2018 a eu lieu le jeudi 20 décembre 2018 à Loumbila.

le Chef d’Etat-major général des armées, le général de brigade Oumarou Sadou et le représentant de l’ambassadeur des États-Unies, le lieutenant-colonel André Visser

Ce sont au total plus 800 militaires de paix composés d’officiers, sous-officiers, et de soldats de rang qui sont prêts pour être déployés au Mali précisément à Tombouctou, en remplacement de la troupe Badenya6 pour porter main forte à leurs frères d’armes.

Ce sont au total plus 800 militaires de paix composés d’officiers, sous-officiers, et de soldats de rang qui sont prêts pour être déployés au Mali

Pour le Chef d’Etat-major général des armées, le général de brigade Oumarou Sadou, la participation des militaires burkinabè au maintien de la paix à travers le monde est une sorte d’union pour  ensemble venir à bout du terrorisme. Contrairement à ce que certains pensent, le CMGEA a rappelé que “pendant que certains de nos troupes, sont sur des opérations étrangères pour le maintien de la paix, nous assurons toujours notre sécurité interne”.

Conscient des enjeux que comporte une telle mission, le commandant du Bataillon Badenya7, le lieutenant-colonel Abel Richard Sougouri, dit avoir confiance en l’efficacité de ses hommes qui se sont dévoués lors de la formation.

Le commandant du Bataillon, Abel Richard Sougouri

“L’instruction et l’éducation qui nous a été dispensées ont permis d’aborder tous les aspects fondamentaux liés aux opérations de soutien à la paix. Soyez rassurés que vos enseignements ne seront pas oubliés, chaque journée passée sur le sol malien nous rappellera un de vos conseils ou une de vos mises en garde», a réaffirmé le commandant du Bataillon, Abel Richard Sougouri.

Présent à la cérémonie de fin de formation, le représentant de l’ambassadeur des États-Unies, le lieutenant-colonel André Visser s’est réjoui de la bonne coopération des forces burkinabè à aider les pays voisins, pour une éradication globale du terrorisme. «Bon vent au Bataillon Badenya7», a-t-il souhaité.

Il faut noter que cette cérémonie s’est achevée sur une phase d’exercices de démonstration de la troupe en pleine opération, sur un terrain de combat.

Madina Belemvire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *