Accueil » Politique » MPP/Nahouri: une rentrée politique placée sous la cohésion sociale

MPP/Nahouri: une rentrée politique placée sous la cohésion sociale

Le samedi 20 janvier 2018, le Mouvement du peuple pour le progrès faisait sa rentrée politique dans la province du Nahouri. Présidée par Jean-Claude BOUDA, entouré de Souleymane ZIBARE membre du Conseil national et d’Henri KOUBIZARA député du parti, cette rentrée a connu la présence des centaines de militants venus des cinq communes de la province, des membres du bureau politique national et ceux de la fédération régionale. Aucun sujet n’a été occulté dans la salle des fêtes de la mairie de Pô.

Le chef de la délégation demande aux militants une cohésion interne

Placée sous le thème «cohésion sociale au Nahouri: rôle et contribution des acteurs politiques», cette rentrée a été marquée par l’intervention du secrétaire général de la section provinciale, Kayiabou ADOUA.

Celui-ci a souhaité la bienvenue aux participants et a sollicité une attention soutenue aux débats car l’absence de cohésion dans le parti est ce qui caractérise la province du Nahouri.

A l’issue de son mot,  le chef de la délégation, Jean-Claude BOUDA a pris la parole pour relever les difficultés actuelles rencontrées par le pouvoir du président. Celui-ci a cité les multiples grèves, les attaques terroristes de toutes sortes et l’incivisme qui sont des actions de déstabilisation orchestrées par les opposants. Pour lui le peuple burkinabè a fait confiance à Roch Marc Christian KABORE en l’élisant au premier tour, il ne conçoit pas qu’on ne lui permette par de dérouler son programme sur la base duquel il a été plébiscité. Le moment est venu de mettre fin à ces agissements, à cet excès de tolérance, a-t-il dit.

Quant à Ambroise OUEDRAOGO, il a axé son intervention autour de la cohésion du parti qui est une nécessité notamment entre les structures du parti, les élus locaux et nationaux et tous les autres militants. Aussi il a déclaré qu une recommandation a été prise par la direction du parti qui dit de créer un cadre d’échanges entre les élus du parti afin d’éviter l’exposition aux yeux des détracteurs des divergences internes.

Le présidium de la rentrée du MPP à Pô
Une mobilisation importante

Ambroise OUEDRAOGO a demandé aux militants de taire les divergences, les critiques inutiles et malsaines entre eux puisqu’elles fragilisent le parti. De même la nécessité de la stabilisation des conseils municipaux, le renouvellement des structures du parti ont été largement évoqués par Ambroise OUEDRAOGO. Une directive a été édictée par la direction du parti afin de guider la mise en place de ces instances à tous les niveaux.

 

A cet effet, le consensus est privilégié et il a insisté sur l’élargissement des bases en retenant les hommes et femmes les plus efficaces en terme de mobilisation.

Le PNDES a aussi fait l’objet de commentaires de la part d’Ambroise OUEDRAOGO. Des barrages, des forages, des écoles, des routes, des CSPS et bien d’autres réalisations ont été faites dans la région du Centre-Sud a-t-il mentionné. De nombreuses questions, de suggestions, de recommandations ont meublé le reste des débats. Nous avons retenu, entre autres contributions, la nécessité de valoriser les cadres du parti ressortissants de la province car le découragement gagne de plus en plus les rangs, le soutien à apporter aux structures qui seront mises en place.

Cette rentrée s’est achevée sur une note de satisfaction générale de l’équipe et des militants. Rappelons que 459 personnes issues de toutes les structures du parti ont pris part.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *