Accueil » Société » NAHOURI Commune de Pô: 1 800 peaux d’ânes incinérées

NAHOURI Commune de Pô: 1 800 peaux d’ânes incinérées

Les peaux en incinération

La Direction provinciale des Ressources animales du Nahouri, en collaboration avec les services de sécurité, ont intercepté dans la nuit du 15 mars 2018 un camion remorque transportant mille huit (1 800) peaux d’ânes. Ces peaux ont été incinérées le 30 mars 2018 à Pô, en présence des autorités provinciales, des services techniques en charge des Ressources animales et halieutiques et des Forces de défenses et de sécurité.

C’est dans la nuit du 15 mars 2018 que le conducteur d’un camion ‘’10-tonnes’’ reliant Ouagadougou au Ghana a perdu le contrôle du volant et s’est retrouvé dans un caniveau en plein centre-ville de Pô aux environs de 2 heures du matin.

Le Directeur provincial des Ressources animales et halieutiques

Alertés pour le constat, les éléments du commissariat de Police de la ville de Pô vont découvrir que le camion en question transportait des peaux d’ânes. Informée, la Direction provinciale des Ressources animales et halieutiques du Nahouri va se rendre sur les lieux et c’est le même constat qui est fait: mille huit cent (1 800) peaux d’ânes conditionnées dans des sachets plastiques en provenance de Ouagadougou pour le Ghana.

Selon les services techniques, tous les moyens étaient mis en œuvre par les intéressés pour pouvoir parvenir à destination, notamment des tentatives de corruption et d’intimidation. Les agents de la Police nationale ont fait le pied de grue à côté du camion pendant près d’une semaine. Transférées au commissariat de Police, les mille huit cent (1 800) peaux d’ânes ont été incinérées ce 30 mars 2018.

Dr Adama MAIGA, Directeur la Sante publique et vétérinaire

Saisissant l’occasion, le Directeur provincial des Ressources animales et halieutiques du Nahouri, Ablassé OUANGO, a félicité les Forces de défenses et de sécurité pour leur vigilance et invité les populations à plus de collaboration avec les services techniques afin de protéger cette espèce qui contribue énormément aux activités quotidiennes de beaucoup de ménages. Il compte, avec ses collaborateurs et tous les acteurs, à poursuivre les sensibilisations sur le décret portant interdiction de la commercialisation des ânes et de leurs produits.

Présente à la cérémonie de l’opération d’incinération, la présidente de l’Association pour la Protection des animaux au Burkina Faso, Juliette AYINABOU, a invité tous les acteurs à redoubler d’efforts pour contrecarrer cette activité qui ruine l’élevage des ânes.

Quant à la mission du ministère des Ressources animales conduite par Dr Adama MAIGA, le Directeur de la Santé publique vétérinaire et de la Législation, en recoupant les informations, une autre quantité de mille trois cent (1 300) peaux d’ânes appartenant à la même personne ont été saisies à Ouagadougou et seront incinérées dans les jours à venir. C’est pourquoi, tout en saluant la vigilance des forces de défense et de sécurité, il a invité les acteurs des zones stratégiques où l’âne est très exploité et les associations à poursuivre les sensibilisations afin de préserver cette espèce dont l’utilité est très capitale dans la vie quotidienne de l’homme.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *