Accueil » Gouvernance - Développement » NAHOURI Commune de Pô: adoption du budget supplémentaire

NAHOURI Commune de Pô: adoption du budget supplémentaire

Les jeudi 12 et vendredi 13 juillet 2018 s est tenue dans la salle des fêtes de la mairie la 3eme session du conseil municipal de Pô. Présidée par le maire Victor ZANGUYO, cette session avait de nombreux points inscrits à l’ordre du jour dont l’adoption du budget supplémentaire et la feuille de route pour la gestion de la faune et de la flore du corridor numéro un.

Le présidium de la session avec le maire deuxième à partir de la gauche

Avant tout propos, le maire a souhaité la bienvenue aux conseillers qui se sont mobilisés en dépit de la saison d’hivernage. Ensuite, le quorum a été vérifié avant le début de l’examen de l’ordre du jour.

Tout d’abord, le procès-verbal de la session extraordinaire précédente a été lu, amendé puis adopté à l’unanimité par les conseillers. A l’issue de ce point, le compte administratif gestion 2017 a été parcouru page après page et expliqué par le responsable financier de la mairie. Après cela, le budget supplémentaire 2018 a été passé en revue par le comptable. De nombreuses questions de compréhension, des suggestions, des critiques ont été apportées afin de rassurer les conseillers qui l’ont aussi unanimement adopté à la somme de 124 180 146 FCFA. Quelques points en divers ont clos la première journée de la session du conseil municipal.

Les conseillers attentifs aux échanges

La deuxième journée a été consacrée à des échanges autour du rapport de l’inventaire de la flore ligneuse et de la grande faune mammalienne diurne du corridor situé entre le Parc national KABORE Tambi et Nazinga. Des communications faites par l’ONG NATUDEV, il ressort que le corridor compte de nombreuses  espèces fauniques et ligneuses qu’il faut impérativement protéger afin d’éviter leur disparition.

Les plantes sont d’une utilité incontestable pour l’homme car elles soignent, nourrissent et permettent de construire les logements. Après ces échanges, les conseillers ont examiné et adopté un projet de délibération à caractère administratif sur la feuille de route pour la gestion rationnelle de cette faune et flore. Un planning de la mise en œuvre des recommandations de cet inventaire et une communication sur le transfert de compétences dans le domaine faunique ont clos cette deuxième journée des échanges.

Cette journée a été rendue possible grâce à l’appui de l’association Nature et développement. Une association qui œuvre dans le domaine de l’environnement et qui a mené cette étude sur la faune et la flore.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *