Accueil » Education-Enseignement-Recherche » NAHOURI Concours directs de la Fonction publique: les candidats demandent d’ériger Pô en centre de composition

NAHOURI Concours directs de la Fonction publique: les candidats demandent d’ériger Pô en centre de composition

A l’instar des autres provinces du Burkina, la réception des dossiers des concours directs de la Fonction publique a commencé dans le Nahouri. Ce lundi 28 mai, malgré la pluie, les guichets ne désemplissaient pas. De nombreux candidats ont pris d’assaut le Haut-commissariat de la province, lieu de réception des dossiers.

L’affluence est grande pour le concours des ENEP

Ce lundi 28 mai, dès 7 heures, les candidats ont envahi le service des Impôts afin de s’acheter les timbres pour soit légaliser les documents ou timbrer les demandes. A 8 heures, les agents étant entrés en sit-in, la situation se compliquera.

Aussitôt après l’achat des timbres, direction le Haut-commissariat de la province où des bureaux ont été érigés en guichets de dépôts de dossiers. Une longue file se constitua et le dépôt commença. A notre arrivée sur les lieux, nous apercevons ces dizaines de candidats garçons comme filles alignés attendant chacun son tour.

Ici, le dépôt est plus aisé

Le guichet ayant le plus long rang était celui du recrutement des élèves-maîtres. A la question de savoir pourquoi un tel rang au concours de l’ENEP, la réponse des candidats à la candidature est tout simplement le nombre important à recruter.

Les candidats se plaignent de la réduction du nombre de postes cette année et aussi de l’accès difficile de la plateforme des candidatures en ligne. Si la majorité se réjouit de la déconcentration des lieux de dépôt partout dans les provinces, ils sollicitent par ailleurs au gouvernent de faire l’effort afin que les chefs-lieux de provinces soient en même temps des centres de composition. Pour eux Manga, le centre de composition, ne leur offre pas des conditions nécessaires à leur réussite. Il y a des difficultés pour se loger, se nourrir et se déplacer à l’intérieur de la ville et rejoindre les lieux de composition.

Les dépôts se poursuivront pendant deux semaines, notamment jusqu’ au 8 juin.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *