Accueil » Education-Enseignement-Recherche » NAHOURI Des femmes et des hommes formés en apiculture

NAHOURI Des femmes et des hommes formés en apiculture

Les acteurs en formation

Les 23, 24 et 25 mai s’est déroulée à la mairie de Pô, une formation d’apiculteur  de la province du Nahouri. Organisée par l’ONG NATUDEV avec le soutien technique de ULB Cooperation et PPI, cette formation a concerné 26 hommes et femmes issus de 7 villages de la province. Elle est la deuxième d’une série de formations à l’endroit des apiculteurs. La formation s’est achevée par une remise de matériel aux bénéficiaires.

Cette formation fait suite à une autre tenue les 17, 18 et 19 avril 2018 à Guiaro et consacrée au premier module de la formation d’apiculteurs. Elle a traité à la fois des modules 2 et 3 du plan de formation consacré d’une part à la biologie de l’abeille, le  cycle de la colonie et le rôle pollinisateur de l’abeille et au matériel apicole d’autre part.

L’assistant technique Omar KABORE remet une ruche à Anetiambou KOUBATOU

NATUDEV veut accroître les capacités de production des apiculteurs de cette zone à fort potentiel naturel en matière d’apiculture. Il s’agit, à terme, de favoriser une meilleure conservation des ressources naturelles de la zone. L’objectif principal est de renforcer la connaissance des apiculteurs sur l’abeille et son rôle dans la production apicole et dans la pollinisation.

Apollinaire ZONGO remet une ruche à Nabarou NEBIE

Les bénéficiaires de cette formation sont les apiculteurs des communes de Pô et de Guiaro issus des villages riverains du Corridor 1, dénommé «couloirs de passage des éléphants», situé entre le ranch de gibier de Nazinga et le Parc National Kaboré Tambi. 26 apiculteurs dont 24 choisis dans les 6 villages riverains du Corridor1 à savoir Kolo, Saro Bourou, Yaro, Tiakané, Walem et 2 apiculteurs de Guiaro-centre sont concernés.

Pendant ces trois jours, ces 6 femmes et 21 hommes sont sortis bien outillés sur leur métier, à en croire Cyr Apollinaire ZONGO, formateur technicien en apiculture. Pour lui, cette formation a connu deux types d’acteurs: des nouveaux et des anciens du domaine. Elle fait suite à celle de Guiaro et leur a permis d’être plus aptes dans cette profession. Elle sera renouvelée car NATUDEV développera d’autres modules, a-t-il dit. Il a estimé les objectifs sont atteints car c’était une occasion de donner et de recevoir.

Une photo de famille

Quant à Omar KABORE, assistant technique a NATUDEV, au regard de l’engouement dans la salle, les objectifs sont pleinement atteints. La formation a été couplée avec une remise de matériel et elle est soutenue par une ONG belge, ULB Coopération, et une structure française, PPI. Pour l’assistant technique, cette formation va s’étendre sur 6 modules.

A l’issue de cet apprentissage, les apiculteurs, à travers leur porte-parole Abdoul Razack BOULIOU, estiment qu’ils sont satisfaits car il leur manquait la pratique. Selon lui, ils mettront en pratique les connaissances apprises pendant cette formation. Ces trois jours de formation sont couronnés par une remise de matériel composés de 18 ruches dont 15 ruches kenyanes, 3 ruches dedant, 5 combinaisons, 5 enfumoirs, 5 lèves-cadres, 5 brosses à abeille, 5 pairs de bottes, 5 paires de gants. Les ruches avec des supports sont remises à 6 femmes et 6 hommes. Ce don porte le nombre de ruches à 58.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *