Accueil » Gouvernance - Développement » NAHOURI Infrastructures de la fête nationale à Pô: la réhabilitation du stade n’a pas encore débuté

NAHOURI Infrastructures de la fête nationale à Pô: la réhabilitation du stade n’a pas encore débuté

Il ne reste plus qu’une quarantaine de jours pour la célébration de la fête nationale à Manga dans la région du Centre-Sud. Plusieurs infrastructures sont en construction dans les trois chefs-lieux des provinces de la région. A Pô, si la réalisation des voies avance bien, ce n’est pas le cas de la réhabilitation du stade municipal. L’attribution du marché pose problème. C’est la raison qui nous a été communiquée par le maire de la commune.

La porte d’entrée arrachée et trainée loin de son cadre

Pô est en chantier il y a près de quatre mois. Sur une grande partie de la ville, il y a de nombreuses déviations liées aux canalisations en construction. Tout avance bien à ce niveau. Idem pour la réfection du plateau omnisports et la construction d’un nouveau dans l’enceinte du lycée provincial. Le seul bémol et qui inquiète les autorités municipales est la réhabilitation et le gazonnage du stade municipal.

Un tour sur cette infrastructure nous a permis de constater l’état piteux des vestiaires, une abondante présence d’herbes. Aucun signe de réfection ne se constate ici. L’équipe provinciale de football est en entrainement dans un stade aux portes arrachées et jetées loin pour le tournoi de l’Indépendance. Cette situation nous a emmené à nous adresser au maire de la commune de Pô pour comprendre.

La tribune officielle

Notre tentative de joindre le maire Victor ZANGUYO ce 29 octobre 2018 vers 14 h a été vaine. Heureusement, vers 15h30, il nous rappelle et nous lui posons le problème. «Monsieur le Maire, nous venons vers vous pour en savoir davantage sur la réhabilitation du stade municipal», avons-nous introduit.

Et sa réponse fut la suivante: «Hier (le 28 octobre), à l’occasion du Tour du Faso et profitant du passage du secrétaire général du ministère des Sports, j’ai cherché à m’informer sur ce dossier. Celui-ci m’a signifié que le marché a été lancé et attribué dans un premier temps à un entrepreneur. Son concurrent a introduit un recours auprès de l’ARCOP qui a retiré le marché pour le lui réattribuer. Se sentant lésé, le premier attributaire a contre-attaqué et le dossier se trouve en justice maintenant». Voici ce qui explique cette situation du retard de la construction du stade de Pô.

L’état piteux des vestiaires

A quel moment cette affaire sera-t-elle tirée au clair afin que le stade soit réhabilité? Le regard de la population est tourné vers la justice, attendant le verdict.

A une quarantaine de jours de la fête de l’Indépendance, il est évident que cette infrastructure ne sera pas prête. Mais pourvu qu’elle le soit tout de même un jour. Car ce ne sera d’ailleurs pas la première fois qu’une infrastructure ne soit pas livrée dans les délais. La dizaine de célébrations est jonchée de ces rendez-vous manqués dans les régions.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *