Accueil » Défense-Sécurité » NAHOURI Les Koglwéogo ont un nouveau chef à Pô

NAHOURI Les Koglwéogo ont un nouveau chef à Pô

Les Koglwéogo de la province du Nahouri ont un nouveau chef. Il s’agit d’El hadj Kadré TIETIEMBOU. Son installation a eu lieu ce 11 septembre à leur siège provincial à Pô. Elle s’est faite avec trois coups de canon à 11 heures en présence d’une foule importante.

Le nouveau chef (en bonnet) remercie ses collègues pour le choix porté sur lui

Le groupe d’auto-défense dénommée Koglwéogo de la province du Nahouri a perdu son chef le mois dernier. Celui-ci est décédé par suite d’une courte maladie. A l’occasion de l’installation de son successeur, une minute de silence a été observée en sa mémoire.

Une vue des Koglwéogo

A l’issue de cette minute de silence, le nouveau chef, en la personne de Kadré TIETIEMBOU, a pris la parole pour remercier les éleveurs pour le choix porté sur sa modeste personne. Il a situé le contexte de la création de ce groupe qui est de protéger les éleveurs des vols récurrents de leurs animaux. Pendant longtemps, il dit avoir contribué à l’assise de cette organisation qui fait de bonnes actions à travers toute la province.

Les Koglwéogo étaient attentifs aux propos de leur chef

Selon le président, depuis la naissance du groupe d’auto-défense, les vols ont considérablement diminué, voire inexistants, surtout dans le domaine de l’élevage. Il a alors rendu un hommage au défunt chef qui s’était investi pour la création et la bonne assise de la structure.

Il a terminé en demandant le soutien et l’accompagnement de tous ses collègues partout où ils se trouvent dans la province du Nahouri à la réalisation de sa mission car lui seul ne pourra y parvenir.

Trois coups de canon ont marqué son investiture ce jour 11 septembre 2018. Bien avant cela, les Koglwéogo se sont rendus chez le chef pour la présentation de nouveau chef. Là-bas, ils ont reçus tous les conseils et les bénédictions de Sa Majesté Pô Pê.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *