Accueil » Gouvernance - Développement » NAHOURI Les présidents CVD de Pô ont été outillés sur la gestion foncière

NAHOURI Les présidents CVD de Pô ont été outillés sur la gestion foncière

La commune de Pô a organisé avec l’ONG AGED /PNGT 2-3, les 18, 19 et 20 avril 2018, une session de formation au profit des membres de la Commission foncière villageoise (CFV) et de la Commission de conciliation Foncière villageoise (CCFV). Cette session de formation avait pour objectif principal de renforcer les capacités des membres. La session a été ouverte par Assane GONGNIMBOU, le premier adjoint au maire de Pô.

Le premier adjoint (en vert) et les formateurs

Dans son mot d’ouverture le premier adjoint au maire a félicité les présidents des CVD (conseils villageois de développement) pour leur élection et leur a souhaité la bienvenue. Assane GONGNIMBOU a aussi justifié l’organisation de la présente session dont l’objectif est d’outiller les présidents des CVD sur leurs missions dans la prévention des conflits liés à la gestion des terres. Celui-ci leur a demandé d’être assidus et attentifs aux communications qui leur seront livrées.

Les participants à la formation

Pendant ces trois jours, ces responsables de la gestion ont eu droit à de nombreuses informations concernant leurs rôles. Pour les membres de la CFV, il s’agissait de donner leurs attributions en matière de possession foncière rurale, l’élaboration des chartes foncières locales, la prévention des conflits fonciers et l’organisation et le fonctionnement des CFV.

Quant aux membres de la CCFV, ils ont eu droit à des informations sur les textes régissant la conciliation, les notions de conflit foncier et de conciliation, comment conduire une conciliation, les attributions des CCFV. Tous les membres se sont familiarisés sur le remplissage des actes.

A la fin de la session, les acteurs de ces commissions se sont réjoui de la tenue de cette formation qui leur a permis de s’approprier leurs missions dans les villages. Ils pourront désormais prévenir les querelles liées aux terres.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *