Accueil » L’impertinent » Nassoumbou: Thom Sank y a bâti sa réputation

Nassoumbou: Thom Sank y a bâti sa réputation

L’attaque de l’unité d’élite anti-terroriste dans la commune de Nassoumbou revêt un sens historique qui doit booster plus que jamais le moral de nos braves soldats. Nassoumbou a été le QG du capitaine Thomas Sankara dans la malheureuse guerre entre le Mali et la Haute-Volta de l’époque. C’est de Nassoumbou que la renommée de bravoure de Thom Sank est partie.

Une colonne de véhicules de nos FDS dans le Sahel
Une colonne de véhicules de nos FDS dans le Sahel

Rien que pour ça, la réaction doit être à la démesure de l’affront. Oui, il y a affront, quand on s’en prend à ceux-là même qui ont reçu une formation spécifique pour traquer et neutraliser les terroristes. Il y a de l’orgueil et plus que de l’honneur à défendre et nos FDS en ont à revendre. Dans les rangs, il y a beaucoup de croyants pratiquants assidus et non assidus, respectueux des préceptes des saintes écritures, mais ils ne sont plus prêts à tendre indéfiniment la joue pour recevoir des gifles.

A l’allure et au rythme où vont les attaques dans le nord Burkina, cela ressemble à ce qu’on peut dire de façon triviale: «Ils ont mis leurs yeux dans nous…» Une effronterie qui ne doit plus rester impunie, quitte à mettre sur la balance tout l’argent du Faso pour donner les moyens matériels aux forces défense et de sécurité. Car il faut le reconnaître, le courage seul ne suffit pas dans une guerre asymétrique.

L’armée a besoin de moyens volants, il faut les trouver; il faut des hélicos de combat, des avions de surveillance pour cette zone de Djibo qui est une sorte de no man’s land. Ni la Minusma, ni Barkhane ni les forces du Niger ne s’occupent de cette partie sahélienne. Alors, le Burkina doit prendre ses responsabilités, surtout qu’il y a déjà le ok du président malien IBK. La réaction doit venir et de façon dissuasive pour que les terroristes ne pensent pas qu’il n’y a plus de garçon au Faso.

L’Impertinent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *