Accueil » Edito » Noël: fable ou idéologie?

Noël: fable ou idéologie?

Noël! Invitation pour les hommes et les femmes d’aujourd’hui à suivre à leur tour l’étoile.

Radios et télévisions ont commencé à en parler. Les magasins habillent leurs vitrines de parures pour accroître leur attrait. L’imagination et les conversations- des enfants et des parents- tournent autour du sujet: Noël est proche! Mais quelle Noël?

Joyeux Noël à tous et à toutes
Joyeux Noël à tous et à toutes

Heureusement que la naissance qui est intervenue à Bethléem il y a vingt siècles a la simplicité du personnage qui fait son entrée dans l’histoire: par son humilité et son accessibilité, il fait éclater les images de majesté distante que nous ne cessons de prôner tous les jours. Le nouveau-né, prince de la paix, s’est fait proche des hommes pour leur rappeler que Dieu les aiment. Son message d’amour est fort puisque au-delà de sa condition et de son rang il a pris la dernière place que personne ne peut la lui ravir.

Croyants ou non croyants, pourquoi ce rappel dans un journal qui n’est pas d’obédience religieuse? Parce que chacun connaît les tares de notre société plus apte à inspirer la crainte que l’optimisme. Intolérance, volonté de puissance, course effrénée à l’argent, égoïsme, empoisonnement de rapports de personne à personne, tyrannie, terrorisme, répression, violence, haine,… font trembler les peuples.

C’est évidemment le contre-pied du message de Noël. Un message qui dérange, «Scandale pour les juifs et folie pour les non-juifs»; un message du vivre ensemble. Un moment qui n’est pas comme les autres. Noël nous invite à l’union, proches les uns des autres, à être des frères et des sœurs, de chanter, de nous réjouir de ce qui nous unis, comme des enfants.

Noël nous invite à la joie, au partage, à l'amour, à la paix
Noël nous invite à la joie, au partage, à l’amour, à la paix

Ouvrons nos cœurs à la grâce de Noël comme l’on fait tant d’autres avant nous! A chacun donc, dans sa situation particulière, de crier à son tour: «aujourd’hui, un sauveur nous est né». C’est-à-dire une personne qui nous aime et qui nous éloignera des dangers est née. Elle vient nous libérer, nous protéger, nous soulager et nous guérir de toute maladie. C’est en cela que Noël est une grande joie pour tous les hommes sans exception. Fête de la famille, tant de gens la fêtent même s’ils ne sont pas chrétiens.

Noël, ce n’est pas une fable pour enfants ni son message, une idéologie de plus pour les adultes. C’est un aujourd’hui lancinant qui laboure le cœur et pousse à l’action. Le Fils de l’Homme, Jésus, a tellement épousé notre race que chaque homme a vocation de fils de Dieu. «J’étais nu, j’ai eu faim, j’étais étranger, j’étais prisonnier, j’étais malade, qu’as-tu fais pour MOI?»

Joyeux Noël! Dans la paix, le pardon, la tolérance, la joie; et beaucoup de bonheur pour nous tous.

Les Echos du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *