Accueil » Mounafica » Pourquoi le nouveau ministre de la Culture marchait au bord de la route de Bobo?

Pourquoi le nouveau ministre de la Culture marchait au bord de la route de Bobo?

Les antennes de Mounafica ont capté des images insolites du nouveau ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango. En effet, on l’a d’abord vu au bord de la route arrêté près de son véhicule, le téléphone à la tempe, puis il a commencé à faire un pas, deux pas, pour se frayer un chemin entre les multiples véhicules qui étaient stationnés sur la voie publique Ouaga-Bobo. Tout de suite, on pouvait penser à un mouvement d’humeur des chauffeurs routiers qui ont fait une sortie il n’y a pas longtemps pour dénoncer les tracasseries à eux faites par les policiers et les gendarmes. Mais ce n’était pas une mauvaise humeur des routiers. Alors, l’insolite a obligé moi Mounafica à mettre en branle mes tuyaux pour comprendre pourquoi le ministre de la Culture se tape un ‘’huit-kil’’.

Il nous est revenu qu’il avait une réunion importante sur la SNC dans la ville de Sya. Malheureusement pour lui, un gros camion est tombé en panne en plein milieu de la chaussée, empêchant tout autre véhicule de passer. Pour ceux qui connaissent la voie Ouaga-Bobo, juste avant et après le poste de péage, il est impossible de trouver son chemin en auto si la voie est bloquée par un gros camion. Ce fut le cas pour le ministre de la Culture. Le gros camion remorque est tombé en panne et, visiblement, la mairie n’a pas de camion-grue pour faire dégager le gros camion; l’attente était longue et donc le ministre Abdoul Karim Sango a alors décidé de marcher en se faufilant entre les véhicules qui étaient en grand nombre bloqués sur la route.

Cela repose le problème du matériel pour ceux qui s’occupent des voies de circulation. Né Wendé me confiait qu’il a été bloqué dans sa chambre d’hôtel une fois à Bobo à cause d’un orage qui a déraciné le caïlcédrat qui jouxtait sa chambre d’hôtel. En ce temps-là, il n’y avait même pas de tronçonneuse à la mairie de Bobo. Il a fallu donc à mon pote Né Wendé des acrobaties pour se sortir des branchages de l’arbre.

Le problème se repose encore avec ce manque de véhicules-grues de dégagement des voies de circulation. Il y en a à l’Office national de sécurité routière et à la Police municipale, mais on se demande ce qu’il faut faire pour déclencher leur intervention.

Le nouveau ministre des Transports doit se pencher sur la question, car même dans la ville de Ouaga, il arrive que des bouchons se créent à cause d’un véhicule bon pour la casse qui ‘’s’amuse’’ à tomber en panne sur une artère où il est pratiquement difficile de se dégager.

Mounafica, tout œil toute ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *