Accueil » Edito » Nouvelle année 2019: bien amorcer le virage!

Nouvelle année 2019: bien amorcer le virage!

A l’orée de l’année nouvelle, nos pensées se tournent tout naturellement vers ceux qui ne pourront pas ou plus, physiquement, rompre avec nous le pain des vœux.

Que l’année qui va commencer comble nos attentes …

L’année qui s’achève aura porté à chacun sa dose de joie, de douleurs aussi, toutes choses qui contribuent cependant à l’accumulation d’expériences dans cette université de la vie, rude certes, mais source de d’innombrables richesses si l’on regarde par delà les événements, prisonniers que nous sommes tous du même engrenage: naissance, école, amour, travail, famille, vieillissement et mort.

Une année s’éteindra les heures à venir qui aura vu un monde en pleine effervescence, confronté à des mutations (réchauffement climatique, immigration,…) auxquelles l’imagination des hommes se heurte chaque jour davantage. La montée des périls n’a jamais été perçue avec autant d’acuité. La vague de terrorisme avec parfois une dose de djihadisme sont devenus les maux aux quatre coins du globe, freins au développement et qui endeuillent autant qu’ils inquiètent. Ils accentuent les bouleversements politiques, sociaux et économiques déjà assez difficiles.

… et ouvre à tous des perspectives meilleures dans la paix et la joie

Dans ce monde qui ressemble à s’y méprendre à un bateau ivre, le Burkina Faso aura connu une paix très relative avec les multiples attaques de nos ennemis, les mouvements d’humeurs des travailleurs, la flambée de l’incivisme, les marches et meetings des centraux syndicaux pour de meilleures conditions de vie.

Ainsi, en 2018, ici au Faso, on s’est exprimé librement, manifesté parfois publiquement pour faire savoir son point de vue. Cela est une bonne chose et nous souhaitons qu’il en soit toujours ainsi, et même mieux, car sans la liberté d’expression, notre jeune démocratie serait très affaiblie et en danger.

 

L’année 2018 aura été marquée par les attaques ciblées contres nos Forces de défenses et de sécurité, le vote du code électoral, par les députés, qui consacre le vote des Burkinabè de l’étranger, le rétablissement des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine, etc.

Dans sa volonté de poursuivre sa mission, celle d’informer pour mieux faire participer les uns et les autres aux grands débats de l’heure, votre quotidien, «Les Echos du Faso», sera toujours présent aux côtés de ceux là qui refusent de baisser les bras; qui croient en l’avenir.

Les peuples, pas plus que les personnes, ne se sauvant pas sans leur propre effort, l’année qui s’annonce nous en demandera encore plus, en raison de contingences multiples et d’un environnement économique difficile. Les divers secteurs de production devront, pour sûr, réviser leur stratégie afin de pouvoir faire face aux défis. Concomitamment, le pouvoir en place devra aussi changer sa stratégie de lutte contre le terrorisme et ses corolaires, contre la corruption qui continue de gangrener les différents services publics et privés, les jeunes épouser davantage les valeurs (respect de l’autorité, d’autrui et du bien commun…) de nos aïeux, les anciens, rester les garants, les gardiens et les exemples de ces valeurs, toute la société, reconquérir l’intégrité qui faisait notre fierté d’antan.

Bonne année 2019

Nous feront du mieux que nous pouvons pour rester proches de nos lecteurs et donner l’information au plus grand nombre.

A tous ceux pour qui l’année écoulée aura été éprouvante; à ceux qui attendent qu’un vœu cher s’accomplisse; à ceux qui ont perdu espoir et qui pensent que jamais ne se lèvera pour eux un jour heureux; à ceux-là enfin qui méditent et ancrent en eux l’optimisme du sage, «Les Echos du Faso» formule le vœu que l’année qui va commencer comble nos attentes et ouvre à tous des perspectives meilleures dans la paix et la joie.

Bonne année à tous!

Les Echos du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *