Accueil » Gouvernance - Développement » Offrir des emplois tout en assainissant le cadre de vie

Offrir des emplois tout en assainissant le cadre de vie

L’une des solutions au chômage des jeunes des villes africaines, ce sont les travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO) qui, non seulement participent au développement du pays, mais offrent aussi de nombreux emplois.

Le maire de la commune de Ouagadougou au milieu de jeunes ouvriers sur le chantier.

Ici, il est question de la réhabilitation de l’avenue de Dapoya qui relie les quartiers historiques Dapoya et Kolgh-Naaba en passant par Nemnin et Ouidi par le biais du pavé et la réalisation d’ouvrages d’assainissement des deux côtés de la chaussée.

C’est un projet initié dans le cadre du programme présidentiel, le Plan national de développement économique et social (PNDES), par le ministère des Infrastructures. C’est la vision du PNDES qui est de réhabiliter les vieux quartiers, au lieu de les détruire comme c’était le cas.

Pour les besoins du chantier, l’entreprise Yelhy Technologie Africa a fait appel aux jeunes riverains de l’avenue. Ils seront formés à la fabrication à la pause des pavés. A la fin du chantier, ils pourront utiliser l’expertise acquise pour s’auto employer ou se mettre à plusieurs.

L’honneur revient donc aux jeunes de relever ce défi pour prouver aux décideurs qu’ils n’ont pas eu tort de leur faire appel. Cela serait également un cas d’école qui pourrait être multiplié dans les autres villes du pays. Car avec l’aménagement des routes en pavé, on peut continuer de travailler (électricité, eau, téléphone, égouts) sans détruire ce qui existe déjà. Il suffit de soulever des pavés et les replacer après les travaux. Ce qui n’est pas toujours possible avec le goudron. Les usagers des centres villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso savent ce qui est advenu des routes fraîchement bitumées après la pause des canalisations d’égouts.

Le maire de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Beouindé, dont la ville bénéficie du projet, sait le changement qui sera apporté à la physionomie de cette partie de la capitale et l’impact qu’il aura sur la jeunesse des quartiers concernés; voilà pourquoi il est allé apporter son soutien aux dirigeants de l’entreprise et encourager les jeunes. Il les a invités à être consciencieux et assidus au travail.

Le lancement officiel des travaux sera fait par le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma surnommé Bulldozer, au début de la pause des pavés dans quelques jours.

Lougouvinzourim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *