Accueil » Arts-Culture » Ouverture du SIAO 2018: sous hautes mesures sécuritaires

Ouverture du SIAO 2018: sous hautes mesures sécuritaires

Le président du Faso et son hôte de marque ont présidé l’ouverture du 15ème SIAO

La cérémonie d’ouverture du SIAO 2018 a eu lieu ce vendredi 26 octobre à Ouagadougou sous le très haut patronage de Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso. Une cérémonie solennelle à la hauteur dudit évènement. Plusieurs illustres personnalités ont rehaussé de leur présence cette cérémonie d’ouverture. Il s’agit de la Gouverneure générale et Commandante en chef des Forces armées du Canada, Julie Payette, du président de l’Assemblé nationale, Alassane Bala Sakandé, président d’honneur de la 15ème édition, du ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina, Harouna Kaboré, de son homologue de Madagascar, pays invité d’honneur, Eléonore Johasy, et de plusieurs membres du gouvernement. Cette une 15ème édition qui se tient dans un contexte particulier lié au défi sécuritaire. Aussi, le comité d’organisation entend tout mettre en œuvre pour le relever.

Le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou a officiellement ouvert ses portes ce matin du 26 octobre 2018 dans la capitale burkinabè. La coupure du ruban marquant le début officiel de la biennale de l’artisanat a été faite par le président du Faso, en présence de la Gouverneure générale du Canada.

La coupure du ruban symbolique

A cette 15ème édition du SIAO, le ministre Harouna Kaboré a réaffirmé le souci de l’innovation et de la modernisation de l’artisanat. Pour lui, cette édition constitue un véritable tournant pour la modernisation de l’artisanat africain sans perdre le caractère Hand made ou « produit avec la main » «car l’artisanat doit rester un métier des mains et de l’habilité», a-t-il ajouté.

De son point de vue, «les artisans africains apportent beaucoup à l’économie de leurs différents pays et attendent en retour de réelles solutions de modernisation de leurs différents métiers en vue de leur permettre d’accompagner efficacement nos nations à une industrialisation durable et rentable». C’est la raison pour laquelle les lignes directrices de ce SIAO s’appuient sur le thème: «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique».

La visite des stands

Pour l’heure, le ministre assure que les petits plats ont été mis dans les grands plats pour que la fête soit belle. Mais cela s’accompagne sans nul doute de mesures adéquates principalement en ce qui concerne l’aspect sécuritaire, vu le contexte mondial et national marqué par une récurrence des attaques terroristes. C’est pourquoi le ministre Harouna Kaboré a tenu à rassurer tous les participants que: «Le gouvernement a déployé une importante stratégie sécuritaire autour de cet évènement ». Par ailleurs, «je lance une invite à tous les festivaliers au respect strict des consignes de sécurité pour une réussite totale du salon», a-t-il appuyé.

Déjà, à un certain rayon avant l’enceinte du site, des hommes garantissent la sécurité avec d’importantes mesures comme les fouilles, les contrôles et des consignes stricts jugés nécessaires. Idem à l’approche et à l’entrée du site. Pour ce qui concerne également l’intérieur du site, d’importantes palettes de sécurité ont été déployées. Cependant, des détails ne peuvent pas être donnés sur toutes les mesures prises pour garantir la sécurité des participants. Même «les plus sceptiques peuvent être convaincus que le SIAO 2018 est vraiment sous haute sécurité et peuvent y faire un tour en toute quiétude», dixit le ministre Kaboré.

Hamadou Ouédraogo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *