Accueil » Société » Paix et sécurité au Burkina Faso: une marche le 3 juin 2017 a Bobo pour implorer Dieu

Paix et sécurité au Burkina Faso: une marche le 3 juin 2017 a Bobo pour implorer Dieu

A la faveur de la célébration régionale de la Journée nationale de la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), une marche appelée marche pour la paix au Burkina Faso aura lieu le samedi 3 juin 2017 à Bobo-Dioulasso. L’information a été rendue publique lors d’une conférence de presse animée à Bobo-Dioulasso le mardi 30 mai 2017 par les premiers responsables locaux de la FEME.

Les responsables régionaux de la FEME qui ont animé la conférence de presse
Les responsables régionaux de la FEME qui ont animé la conférence de presse

«Soyons enracinés en Christ». C’est autour de ce thème que se tiennent les activités de cette journée qui du reste ont déjà débutés avec des prières et une conférence publique. Cette marche dite marche pour la paix au Burkina Faso prévue pour se dérouler à Bobo-Dioulasso le samedi 3 juin prochain, marquera la fin des activités de cette journée.

Président de la FEME pour la région Ouest du Burkina Faso, le pasteur Thomas Traoré a rappelé la genèse de cette journée avant de s’étaler sur ses objectifs. «Encouragée par le succès de la célébration du jubilé de son 50è anniversaire en janvier 2011, la FEME a été inspirée de créer sa devise qui est unité, solidarité, engagement. Elle est désormais consciente que l’application de sa devise sera un tremplin pour l’accomplissement de la grande commission dont elle a la large responsabilité d’exécuter», a-t-il justifié avant d’indiquer que le souhait de la FEME est que tous les chrétiens, membres de la FEME soient affermis comme l’enseigne «Ephésiens 4:13 à 14»: «Il nous faut être enracinés en Christ pour être un vrai témoin dans l’accomplissement de l’ordre suprême car le faux témoin ne restera pas impuni». Insistant sur le fait qu’il faut être un vrai témoin du Christ pour promouvoir le salut, la paix et la prospérité au Burkina Faso, le pasteur Traoré a signifié que la FEME demeure l’image visible du corps du Christ.

Selon lui, la FEME veut à travers cette journée, se faire connaître mais aussi marquer l’unité entre les «quatorze (14) églises» qui la constituent. «Comment contrer les prédateurs du salut du Christ si nous ne sommes pas unis! C’est pour pourquoi, l’objectif de cette journée est de promouvoir l’unité entre les différentes dénominations qui se trouvent dans la ville de Bobo-Dioulasso afin de mener ensemble des actions dans ce sens. Pour cette journée également, nous mettons en avant la paix pour notre pays le Burkina Faso. Nous allons prendre du temps pour prier pour le Burkina Faso», a-t-il précisé.

Le pasteur Thomas Traoré est le président de la FEME dans la région Ouest du Burkina
Le pasteur Thomas Traoré est le président de la FEME dans la région Ouest du Burkina

C’est justement pour la paix au Burkina Faso que la FEME organise une marche dite «marche pour la paix au Burkina Faso» pour clôturer les activités de sa journée. «Si nous prions, le seigneur est celui qui va aider nos autorités à quels que niveaux que ce soit pour que la paix puisse exister dans notre pays. Ce que nous ne pouvons pas, Dieu va aider afin que nous puissions le faire. Nous savons que la question sécuritaire est très préoccupante dans notre pays. Nous allons prier pour que Dieu lui-même prenne les rênes des choses, éclaire nos autorités afin de leur donner la sagesse, la force et les moyens nécessaires pour que le Burkina Faso prospère dans la paix», a-t-il signifié. La marche qui sera ponctuée par des prières et messages de paix, partira du Théâtre de l’amitié pour finir par une prière à la place Tiéfo Amoro où un message sera livré aux chrétiens. Les chrétiens membres de la FEME sont donc invités à sortir massivement pour prendre part à cette marche.

Cheick Omar Traoré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *