Accueil » Politique » Partis libéraux burkinabè : l’ADF/RDA, l’UPC et le Faso autrement formés en communication et marketing politique

Partis libéraux burkinabè : l’ADF/RDA, l’UPC et le Faso autrement formés en communication et marketing politique

Les partis libéraux burkinabè à savoir l’ADF/RDA, l’UPC et le Faso autrement ont bénéficié d’une session de formation en communication et marketing politique de la part de la fondation Friedrich Naumann et d’expert en communication et marketing politique. Ladite formation s’est faite ce 29 avril 2019 à Ouagadougou. Aussi, d’entame, Me Gilbert Ouédraogo président de l’ADF/RDA est revenu sur l’importance de cette formation et les circonstances qui ont prévalu sa la réalisation. Une formation d’après le directeur régional de la fondation Naumann pour la liberté M. Hoolden, qui sera basée sur la communication politique classique, et la communication politique digitale.

Gilbert Noel Ouedraogo

En qualité de président délégué du réseau libéral  Africain et au nom des partis libéraux burkinabè, Me Gilbert Ouédraogo a pris la parole d’entrée de jeu, pour louer l’initiative et cela d’autant plus que le Burkina est à l’orée  des élections législatives et présidentielle de 2020. « Nous voulons vous remercier de bien vouloir outillés nos membres en matière de communication et de marketing politique. Cette formation, nous savons qu’elle est importante surtout que nous nous préparons à réaliser le coup KO en 2020. Elle va nous permettre d’être mieux outillés pour la bataille électorale en 2020 surtout que l’un des formateur est le chargé de communication d’un chef d’Etat en exercice » s’est-il réjouit.

Par ailleurs l’ADF/RDA se félicite d’avoir eu l’initiative d’instruire cette formation. « C’est l’ADF/RDA qui avait écrit à la fondation pour qu’il y ait une formation en marge de son congrès et avait souhaité que cette formation soit élargie aux autres partis libéraux » a rappelé Me Gilbert Ouédraogo.

Ainsi, Jo Holden, le directeur régional de la fondation  Naumann pour la liberté a fait savoir que sa fondation en réalité travaille pour les politiques libérales. Basé à Dakar et en Côte-d’Ivoire, elle travaille en Afrique francophone depuis 30 ans. « On a pensé promouvoir aussi les idées libérales dans les autres pays francophones outre la Côte-d’Ivoire et au Sénégal. Donc on est très heureux d’être avec nos amis libéraux ici au Burkina » a-t-il indiqué. Aussi, il a fait savoir que cette formation initiée par sa fondation va durer 2 jours et sera basée sur la communication politique classique et la communication politique digitale. Il rassure que ces modules seront scrutés et dispensés par des experts qui ont travaillé au Sénégal pour des partis libéraux là-bas.

Jo Holden

Mais à la question de savoir si la fondation est venue au Burkina pour soutenir les partis libéraux afin qu’ils accèdent enfin au pouvoir comme au Sénégal et en Côte-d’Ivoire, Jo Holden précise que « dans le principe la fondation est en Afrique de l’Ouest pour soutenir les idées libérales, pas les partis libéraux ». Mais, de laisser entendre tout de même qu’ils seront heureux que leur soutien et leur effort puisse permettre aux partis libéraux d’être bien représentés dans les gouvernements de leur pays respectif.

Hamadou Ouédraogo  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *