Accueil » Logtoré » La pauvreté rend aveugle!

La pauvreté rend aveugle!

Dans le monde, plus de 40 millions de personnes sont frappées de cécité liée à la pauvreté. La lutte contre la cécité et les affections oculaires en Afrique s’avère donc impérative et urgente surtout que les troubles de la vision et la cécité sont un frein au développement du continent.

L’Afrique a intérêt à lutter davantage contre les affections des yeux (photo Community Eye health Journal)

Nos yeux font partie de nos biens les plus précieux. Ils nous permettent de capter des millions d’informations chaque jour et de nous orienter dans le monde. Grâce à eux, nous entrons en contact avec nos semblables, nous communiquons, nous exprimons nos sentiments. Un vieil adage dit même que les yeux sont le miroir de l’âme.

Perdre la vue présage souvent un avenir difficile. Chaque pas dans un environnement inconnu recèle des dangers, tout objet posé négligemment doit être identifié avec les mains, ce qui est presque inimaginable pour ceux qui voient normalement. Pourtant, ces gestes font partie du quotidien de millions de gens.

La cécité n’est pas une fatalité. Cependant, le risque de perdre la vue suite à une maladie oculaire est bien plus marqué dans les pays défavorisés: 90% des aveugles habitent dans des régions pauvres, la plupart en Afrique et en Asie.

Justement, «VISION 2020 – le droit à la vue» de l’OMS vise à éliminer la cécité liée à la pauvreté d’ici 2020. Mais on est encore très loin du but.

La cécité infantile menace la vie de milliers d’enfants africains (photo www.cbmswiss.ch)

Causes de la cécité liée à la pauvreté

Dans les pays en développement, la perte de la vue est le plus souvent due à la cataracte (48% des cas).

Elle peut aussi être imputée au glaucome (10%) ou à la déficience visuelle due à l’âge (9%). Selon l’OMS, si la prévalence de la cécité liée aux maladies infectieuses est en baisse, celle liée aux affections chroniques comme le diabète augmente, notamment dans les pays en développement.

Vision troublée par la cataracte

La cataracte se traduit par une opacification du cristallin. Lorsque celui-ci est voilé, l’image reflétée sur la rétine devient trouble. Le patient perçoit son environnement comme à travers un verre dépoli et rayé. Les causes de cette maladie sont multiples. Elle apparaît le plus souvent chez les personnes âgées et chez celles qui ne peuvent se protéger d’un fort rayonnement solaire. Le diabète ou la rougeole sont parfois à l’origine de cette affection.

Certaines fillettes doivent accompagner les membres de leur famille frappés de cécité et cela, au détriment de leur scolarité

Frein au développement

Les troubles de la vision et la cécité représentent un fardeau particulièrement lourd pour les habitants de l’hémisphère Sud. Il n’existe que peu de possibilités de rééducation ou de moyens auxiliaires permettant d’alléger le quotidien. Les aveugles ont constamment besoin d’une assistance et deviennent un poids pour leur famille.

Il revient aux enfants, le plus souvent aux filles,  d’accompagner les membres de leur famille frappés de cécité et d’accomplir le travail des adultes, au détriment de leur scolarité. Privées de leur droit à l’éducation, celles-ci voient leurs perspectives d’avenir s’assombrir. C’est ainsi que la maladie de quelques personnes pénalise plusieurs générations. En outre, la cécité freine le développement économique et social déjà faible des pays les plus pauvres de la planète.

Vie des enfants menacée

Des études montrent que plus de la moitié des enfants aveugles meurent durant leur première année de cécité. Les autres sont promis à une vie de misère dont la durée ne dépasse pas 40 ans en moyenne. L’OMS estime à 1,4 million le nombre d’aveugles de moins de 15 ans – et chaque minute, un nouvel enfant perd la vue. Les bébés et les moins de 5 ans représentent la population la plus à risque

Certains enfants sont atteints d’une cécité congénitale. Souvent, ils ne sont pas soignés, par ignorance, superstition ou manque de moyens financiers. L’extrême dénuement des parents contraint les enfants à participer aux travaux quotidiens.

La cécité est un frein au développement de l’Afrique (photo www.cbmswiss.ch)

Aider les plus démunis

Beaucoup d’affections oculaires peuvent être soignées au moyen d’antibiotiques ou de collyres. En revanche, il n’existe pas de remède contre la cataracte, cause majeure de la cécité liée à la pauvreté.

Lorsque la maladie se trouve à un stade avancé, l’unique solution est d’opérer en extrayant le cristallin opaque et en le remplaçant par une lentille artificielle. Cela nécessite un minimum d’infrastructures et un ophtalmologue expérimenté en chirurgie. L’intervention se pratique la plupart du temps en mode ambulatoire et sous anesthésie locale. Elle ne dure qu’une vingtaine de minutes et ne coûte que 40 000 F CFA par œil, pour un résultat qui peut transformer la vie des patients.

Théophile MONE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *