Accueil » Economie-Finances » Payement des impôts et taxes: 80% des recettes encaissées seront gérées désormais de façon automatique

Payement des impôts et taxes: 80% des recettes encaissées seront gérées désormais de façon automatique

La ministre de l’Economie, des Finances et de Développement a procédé, jeudi, au lancement officiel de eSINTAX, le portail de télédéclaration et télépaiement des impôts au Burkina. A cette occasion, le directeur général des Impôts a déclaré qu’avec cette plateforme, 80% des recettes encaissées ne vont plus faire l’objet de tracasseries.

La ministre de l’Economie a lancé officiellement la plateforme eSINTAX

«80% des recettes que nous encaissons seront désormais gérés de façon automatique et ne feront plus l’objet de tracasseries grâce à eSINTAX», a révélé le directeur général des Impôts, Adama Badolo, qui a noté au passage que les agents pourront ainsi se consacrer à d’autres tâches. Le personnel qui était commis à des tâches répétitives, renchérit la ministre de l’Economie, Rosine Coulibaly, pourra réaliser des tâches qui lui permettront d’avancer et d’apprendre. «Ils pourront faire autre chose que d’être dans un guichet et encaisser», a-t-elle dit.

Le secteur privé a pris part au lancement

En effet, eSINTAX, il faut le rappeler, est une plateforme qui permet aux contribuables burkinabè de télédéclarer et télépayer leurs impôts dans un espace sécurisé sur internet. Elle constitue, selon Rosine Coulibaly, une innovation majeure qui va changer significativement la donne en matière de recouvrement des impôts.

Il s’agit de limiter les interventions humaines dans les opérations d’assiette, de recouvrement des impôts et de gestion du contentieux fiscal, de permettre une allocation des ressources qui vont être affectées maintenant aux actions d’élargissement de l’assiette, de promotion du civisme fiscal, de lutte contre la fraude.

Rosine Coulibaly, ministre de l’Economie, des Finances et du Développent

En plus de contribuer à améliorer le rang du Burkina dans le classement Doing business, elle offre beaucoup d’avantages aussi bien aux contribuables qu’à l’Etat. Entre autres avantages, on peut citer la sécurité par la transmission directe des données, sans risques de perte ou de vol avec accusé de réception électronique et la réduction du risque d’erreur de saisie des déclarations. Aussi, la rapidité par la suppression des déplacements dans les centres d’impôts pour retirer les imprimés et revenir les déposer ou effectuer des payements, la simplification par le pré- remplissage des formulaires…

Du point de vue environnemental, elle va contribuer à améliorer le cadre de vie à travers la diminution de papiers et de carburant.

La digitalisation des procédures, a rappelé la ministre, fait partie des engagements pris par le gouvernement pour moderniser l’administration fiscale. Au niveau des impôts, soutient-elle, il y a eu la facture normalisée. En décembre dernier, il y a eu également le lancement du payement de la taxe de résidence par Orange Money. «Aujourd’hui, c’est juste le eSINTAX qui a des perspectives parce que pour le moment, nous avons lancé la télédéclaration. Le télépaiement par voie électronique constitue la prochaine étape», a-t-elle conclu.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *