Pèlerinage à la Mecque: les pèlerins burkinabè formés sur les grandes étapes au stade Issoufou Conombo - Les échos du Faso
Accueil » Société » Pèlerinage à la Mecque: les pèlerins burkinabè formés sur les grandes étapes au stade Issoufou Conombo

Pèlerinage à la Mecque: les pèlerins burkinabè formés sur les grandes étapes au stade Issoufou Conombo

Dans quelques jours, les pèlerins burkinabè vont s’envoler pour la terre Sainte pour accomplir le cinquième pilier de l’islam qu’est le pèlerinage. Afin de leur permettre de pouvoir exécuter les différents rites une fois sur place sans trop de difficultés, soixante-quatre agences rassemblées en trois groupes que sont AL Nasr, Conayho et Sahada ont initié une séance de formation sur les différentes étapes du pèlerinage, le samedi 28 juillet 2018 au stade Issoufou Conombo, à Ouagadougou.

Cette formation vise à permettre aux pèlerins de toucher du doigt mes réalités du terrain

Ils seront environ 6500 pèlerins burkinabè qui vont effectuer le pèlerinage cette année à la Mecque. Ce voyage qui n’est pas comme les autres, nécessite à la base une formation préalable pour éviter que les pèlerins ne soient perdus une fois sur place. C’est conscient de cet état de fait, que 24 agences de voyage rassemblées en trois groupes ont initié cette formation préparatoire des pèlerins sur les grandes étapes du pèlerinage.

Yssa Dianda, l’un des organisateurs

Pour l’un des organisateurs, Yssa Dianda, les pèlerins ont simulé les différentes étapes du pèlerinage qui vont après la formulation des intentions, de la Tawaf (qui consiste à faire sept fois le tour de la Kaaba), à la course entre Safat et Marwa, en passant Mina, la station de Arafa qui a lieu la veille de la fête et enfin le retour à Mina pour la lapidation.

«C’est cela qu’on a essayé de matérialiser ici. C’est vrai que théoriquement les agences ont essayé de faire la formation dans des sites bien précis, mais aujourd’hui c’est la matérialisation de ce que les pèlerins ont appris au niveau des agences», a renseigné Yssa Dianda.

Les pèlerins faisant le tour de la Kaaba lors de la simulation

Pour que tout se déroule sans difficultés, El Hadj Dianda a invité les pèlerins à suivre les instructions des délégués. «Les pèlerins n’écoutent pas souvent les instructions des délégués. Il y a des choses qui dépendent des organisateurs et d’autres non», a-t-il fait remarquer.

Cette formation est idéale selon un pèlerin, Combary Boukari, en ce sens qu’elle «nous permettra de bien accomplir sans difficultés les étapes du pèlerinage». L’accomplissement de ces étapes nécessite des efforts physiques. C’est pour cela, dit-il, «qu’on nous a demandé de faire du sport, de beaucoup marcher pour pouvoir faire face aux épreuves difficiles».

Avec au total 21 vols prévus, M. Dianda a noté que le premier vol aura lieu probablement le 7 août et le dernier le 15 août à Ouagadougou et Bobo Dioulasso

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *