Accueil » Gouvernance - Développement » Perturbations sur le réseau électrique à Ouaga: la rupture d’une jonction de manchons sur l’axe Ouaga/Bobo était à l’origine

Perturbations sur le réseau électrique à Ouaga: la rupture d’une jonction de manchons sur l’axe Ouaga/Bobo était à l’origine

La capitale burkinabè était en proie, depuis la nuit du jeudi 24 mai aux environs de 19h30, à des coupures d’électricité. Le Directeur général de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo, était ce vendredi 25 mai 2018 à Boromo, lieu de la panne, pour constater l’incident et encourager ses agents qui, depuis la nuit du jeudi, étaient déjà mobilisés pour procéder à la réparation du câble endommagé et rétablir le transit de l’énergie pour le bien-être de la clientèle.

Le DG salue l’équipe de dépannage à son arrivée

Suite à une rupture de câble survenue dans la nuit du jeudi 24 mai 2018 sur le tronçon de ligne haute tension entre PA et ZAGTOULI, le Centre régional de consommation de Ouagadougou s’est ainsi trouvé privé de la totalité de l’énergie fournie par l’interconnexion Côte d’Ivoire-Burkina Faso (CI-BF). Cet incident technique occasionnant l’indisponibilité de la totalité de l’énergie fournie par l’interconnexion CI-BF a amené le Directeur général de la SONABEL, François de Salle Ouédraogo, à se rendre sur les lieux où se trouvait déjà une équipe de dépannage mobilisée pour procéder à la réparation du câble endommagé et rétablir au plus vite le transit de l’énergie. Cette situation a occasionné un déficit d’environ 80 MW sur le réseau et approfondit le délestage.

François de Salle Ouédraogo écoute les explications des techniciens

A son arrivée, le DG de la SONABEL a trouvé les agents en plein service et a constaté que c’était une rupture de point de jonction entre deux câbles appelée «jonction de manchons» sur le tronçon de ligne haute tension entre Ouagadougou-Bobo et plus précisément à Boromo. «Jeudi, aux environs de 19 h30, nous avons constaté une rupture et très rapidement nous avons cherché où se trouve la panne exactement sur la seule ligne qui alimente la ville de Ouaga. Et on a commencé depuis la nuit du jeudi avec toutes les équipes de Ouaga, Bobo et Koudougou à travailler dès que la panne a été identifiée à Boromo» a expliqué François de Salle Ouédraogo.

L’une des consonnes remplacées.

Cette panne technique, qui a occasionné un déficit d’environ 80 MW sur le réseau et aussi approfondit le délestage dans la ville de Ouagadougou, est due, selon le Chef du Département Transports de la SONABEL, Moustapha Ky, à une rupture de jonction de manchons. Il a expliqué que cette pièce est tout simplement un élément faisant l’union entre deux fils conducteurs du courant électrique.

En dehors de cette rupture de la jonction, poursuit-il ses explications, on y remarque également la rupture de deux consonnes (les barres de fer qui soutiennent les fils) au niveau des deux pylônes.

Après 10 heures de temps mis depuis les recherches de la panne jusqu’au dépannage, c’est aux environs de 12h que l’obstacle a été levé. Tout satisfait, le Directeur général a félicité ses agents qui, à leur tour, ont promis de travailler d’avantage pour le bien-être de la population.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *