Accueil » Politique » Point de presse hebdomadaire du CFOP: Naïm Touré ne fait que payer la nouvelle résolution de «celui qui essaye il va voir» selon Zéphirin Diabré

Point de presse hebdomadaire du CFOP: Naïm Touré ne fait que payer la nouvelle résolution de «celui qui essaye il va voir» selon Zéphirin Diabré

S’exprimant face à la presse mardi, le Chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, a affirmé que le Burkina Faso excelle dans les détentions arbitraires à caractère ouvertement politique. La plus emblématique concerne l’activiste et lanceur d’alertes Naïm Touré qui, selon lui, paye la nouvelle résolution de «celui qui essaye il va voir». Toutefois, en tant qu’opposition républicaine, «nous respectons cette décision de justice de condamner Naïm Touré à deux mois de prison, mais nous le défendons par principe».

Zéphirin Diabré, le Cfop

«Naïm Touré ne fait que payer la nouvelle résolution de celui qui essaye il va voir», a déclaré Zéphirin Diabré qui a noté que le président du Faso a soutenu lors de son entretien que «celui qui pense que l’Etat n’a pas d’autorité n’a qu’à essayer et il va voir».

Pour lui, cette compréhension que le président du Faso fait de l’autorité de l’Etat est la mauvaise, car dit-il, l’autorité de l’Etat, ce n’est pas de l’autoritarisme. «Quand on vole allègrement les deniers publics, c’est que l’Etat n’a plus d’autorité. Quand un chef d’Etat à qui l’on a révélé que ses collaborateurs ont monnayé des rendez-vous avec lui se contente de dire qu’il les a grondés, c’est que l’Etat n’a plus d’autorité. Quand l’impunité protège les puissants et fait croupir en prison les voleurs de poussins, c’est que l’Etat lui-même favorise l’incivisme», a-t-il commenté.

D’autres chefs de partis membres du Cfop

A l’entendre, savoir diriger, c’est savoir s’entourer. Pourtant, regrette-il, «notre président-candidat est très mal entouré».  A la faveur de sa prise de pouvoir, foi de Zéphirin Diabré, «des pseudos conseillers et des partisans de piètre qualité ont investi les allées de Kosyam au détriment des cadres compétents et sérieux qui ont fait le succès du MPP». Ce qui lui fait dire que l’incompétence est devenue en deux ans la vertu la plus récompensée au Burkina.

Pendant que des cadres et autres employés compétents se tournent les pouces dans les services publics, M. Diabré pense que «la carte de membre du parti au pouvoir est devenue le parchemin de qualité pour les hautes fonctions ou tout simplement pour être considéré comme appartenant aux services publics de l’Etat».

Un autre cas de détention arbitraire relevé par le président du parti du lion, est celui de la mise en résidence surveillée du Général Djibrill Bassolé. A l’en croire, malgré l’avis du comité d’experts de l’ONU et malgré le recours infructueux du ministre de la Justice contre cet avis de détention, Djibrill Bassolé s’est vu refuser le droit aux soins tout simplement «parce qu’il est un candidat potentiellement dangereux à l’élection présidentielle de 2020».

Madina Belemviré

2 commentaires

  1. «la carte de membre du parti au pouvoir est devenue le parchemin de qualité pour les hautes fonctions ou tout simplement pour être considéré comme appartenant aux services publics de l’État». Le Président du Faso amis du temps(plus de 2 ans) pour voir comme St THOMAS avant de croire qu’il faut des gens de la meme vision aux commandes d’un navire de la sociale démocratie. C’est ZEPH lui Même qui avait le constat sous Blaise COMPAORE que son pouvoir déclaré social démocrate était en fait du libéral sans libéraux N’est.ce invité à vivre sa proclamation de foi en politique? ainsi , comment un libéral voudrait il concevoir et/ou conduire le politique d’un socialiste pour que ca aille dans la même direction? MR le CFOP, même dans une approche opportune ne vous renier pas . QUE APOLITIQUES COMPÉTENTS SIGNENT DES CONTRATS D’OBJECTIFS POUR LEUR PERIODE AVEC CEUX QUI ONT LE CONTRAT DE GESTION PUBLIQUE.

  2. «celui qui pense que l’Etat n’a pas d’autorité n’a qu’à essayer et il va voir». ROCH naturellement bob est pervertis par tous ceux qui le traitent d’incompétent = gouvernance MOUTA MOUTA. Ne dit on pas que gouverner c’est prévoir? Ainsi il dit passer du commandement à la carotte à celui du bâton Le Pr SOMA n’a ditil averti car d’un pouvoir sans la force est comme un hôtel sans client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *