Accueil » L’impertinent » Police municipale: ils veulent monter le galon

Police municipale: ils veulent monter le galon

Vous faites du bon boulot mais attention à ne pas mettre vos sabots partout!

Comme l’a chanté Alpha Blondy dans son morceau Kalachnikov love, «pour un oui ou pour un non tu sors ta kalachnikov…», depuis un moment, les Burkinabè commencent à s’habituer aux grognes des travailleurs du public. Pour un oui ou un non, des syndicats appellent aux sit-in, aux grèves. On aura vu que pour une question de barème de partage, les travailleurs des finances se sont donnés en spectacle. Heureusement que le ridicule ne tue pas. Certains en avaient pratiquement honte, estimant que c’est une affaire interne qui devrait être gérée en famille. Mais à côté de cela, la grogne de la Police municipale pour le relèvement du niveau de recrutement est la totale en matière de bêtise revendicative.

Voilà des agents de police qui estiment qu’il faut changer les règles de recrutement en leur sein. C’est le monde à l’envers! De quoi se mêlent-ils? Veulent-ils se comparer à leurs frères de la Nationale? Vous ne faites pas le même boulot! Lorsque le besoin se fait sentir, on augmente le niveau du recrutement pour certains cadres!

S’ils avaient fait un mouvement pour demander d’améliorer leurs conditions de travail et de rémunération, il n’y aurait rien à redire. Mais faire un mouvement d’humeur pour exiger que les recrues aient au moins un niveau BEPC, cela relève du ridicule!

Mais non, ces messieurs veulent qu’on recrute des policiers avec un diplôme supérieur. Alors, doit-on vider tous ceux qui sont à la Police municipale avec ou sans le CEPE? Athanase Moussiané, le grand lutteur traditionnel surnommé le Taureau du Nayala, a fait quoi à ses collègues, lui qui, particulièrement, a atterri à la Police municipale sur instruction du maire de Ouagadougou de l’époque, Simon Compaoré, pour le récompenser?

L’Impertinent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *