Accueil » Politique » Politique: le MPP se réjouit des progrès accomplis en 2017 et déclare 2018, année de mobilisation, de travail et de l’espoir

Politique: le MPP se réjouit des progrès accomplis en 2017 et déclare 2018, année de mobilisation, de travail et de l’espoir

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a animé une conférence de presse ce vendredi 29 décembre 2017, à son siège à Ouagadougou, pour se prononcer sur la situation nationale. Pour les membres du Bureau exécutif du parti au pouvoir, il s’agit d’évaluer le progrès accompli en 24 mois d’une part et d’identifier leurs insuffisances d’autre part en vue de les surmonter dans la cohésion sociale.

Le présidium lors de la conférence de presse

De prime à bord les membres du Bureau exécutif du MPP ont fait mention de l’insurrection populaire qui a permis au peuple burkinabé de décider de renouer avec ses valeurs démocratiques en plébiscitant le programme présidentiel de Roch Marc Christian Kaboré sous la bannière du MPP. Aussi, «sans l’ombre d’une démagogie», ils estiment que par respect pour le peuple, ils se doivent de «parcourir les réalisations emblématiques de Rock Marc Christian Kaboré».

Les journalistes présents à la conférence de presse du MPP

Ainsi, de leurs avis, «depuis 24 mois, le gouvernement animé par la majorité présidentielle ne ménage aucun effort pour satisfaire les partenaires sociaux dans les limites des ressources disponibles.» Mais ne gouvernement ne peut pas assumer pleinement ses responsabilités sans le respect des lois, de soi et des autres. Dans ce sens, Simon Compaoré pense que si la «quête de droits sociaux est légitime et autorise les formes légales de revendications, il est urgent d’en éviter les formes maximalistes propres à fragiliser le tissu social». Il en veut pour preuve les récentes agitations sur le campus universitaire Ouaga I Joseph Ki-Zerbo qu’il a d’ailleurs condamnées. Aussi appelle-t-il «la jeunesse estudiantine à privilégier sa quête du savoir dans la discipline, l’ordre et le sens du devoir». Il a aussi lancé le même appel à tous les partenaires sociaux leur demandant de «favoriser le dialogue social afin que nous puissions tirer les dividentes de notre insurrection populaire à la faveur du climat social.»

Reconnaissant avoir eu affaire à une année 2017 difficile sur le plan social, Simon Compaoré reste optimiste du fait de la confiance renouvelée des partenaires techniques et financiers qui continuent d’abonder la corbeille du Burkina Faso, assurant les compléments indispensables pour la mise en œuvre du PNDES».

L’évaluation a permis de noter qu’au plan sécuritaire, la loi sur la programmation militaire à été adoptée. Et elle permettra le renforcement des capacités des Forces de défense et de sécurité.

Au plan de la bonne gouvernance, le MPP estime que «depuis l’élection de Roch, les fondamentaux de l’Etat de droit se consolident de jour en jour malgré la surenchère». Il se réjouit du dépôt de l‘avant projet de Constitution et «souhaite que le texte soit adopté de façon consensuelle en 2018».

Les membres du parti et alliés présents à la conférence de presse

Au plan sanitaire, la politique de la gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes «a permis de prendre en charge 6 millions de patients pour un coût de 27 milliards de F CFA par an.»

Au plan agricole, selon les conférenciers, non seulement des mesures d’urgence ont été prises par le gouvernement pour faire face aux zones agricoles déficitaires, mais «le gouvernement à pris toutes les mesures préventive et curative pour juguler la moindre disette».

Cette avancée, selon le Bureau exécutif, «ne doit nullement occulter nos insuffisances et nos difficultés sous peine de tomber dans la béatitude. Sans les avoir expressément énumérées, le Bureau invite les uns et les autres à accomplir leur devoir tout en réclamant leurs droits.

Simon Compaoré et ses camarades «déclarent l’année 2018 comme celle de la mobilisation générale, du travail et de la conjugaison de toutes les énergies positives».

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *