Accueil » Gouvernance - Développement » Pont de Kougri sur le tronçon Ouaga-Koupèla: plus moderne, plus stable et plus solide, le nouveau pont a une durée de vie de 100 ans

Pont de Kougri sur le tronçon Ouaga-Koupèla: plus moderne, plus stable et plus solide, le nouveau pont a une durée de vie de 100 ans

Après 24 mois de travaux, le pont de Kougri sur le tronçon Ouaga-Koupèla de la route communautaire CU9 exécuté par l’entreprise Soroubat-BF est enfin fonctionnel. Avec un air satisfait, le ministre en charge du département des Infrastructures, Eric Bougouma a procédé le lundi 5 juin 2017, à son inauguration sous le regard admirateur des populations.

Le nouveau pont de Kougri
Le nouveau pont de Kougri
Coupure du ruban pour l'inauguration du pont
Coupure du ruban pour l’inauguration du pont

Caractérisé par un état de fatigue structurel, une étroitesse et une insuffisance de la section hydraulique et géométrique, l’ancien pont de Kougri représentait un danger pour le trafic. Fidèle à sa mission de désenclaver le Burkina, le gouvernement a dans le cadre du projet de réhabilitation de routes et facilitation du transport sur le corridor CU9 Lomé-Cinkansé-Ouagadougou, jugé urgent de réaliser un nouveau pont. D’un coût total d’un milliard neuf cent millions de francs CFA (1 900 000 000 F CFA), le nouveau pont long de 61,75 mètres contre 43,24 mètres pour l’ancien et plus haut que l’ancien de 1,84 mètres, a été dimensionné pour une durée de vie de cent ans.

Le directeur général de l'entreprise Soroubat-BF
Le directeur général de l’entreprise Soroubat-BF

Rassurées de voir enfin le nouveau pont comme l’avait promis le gouvernement, les populations de Kougri en l’occurrence les femmes n’ont pas manqué de le signifier au ministre des Infrastructures, en esquissant des pas de danse.

Le ministre des infrastructures a témoigné sa satisfaction
Le ministre des Infrastructures a témoigné sa satisfaction

A l’image des populations, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, n’a pas non plus caché sa joie de voir ce pont moderne après 24 mois de travaux et exécuté de son avis par des entreprises capables avec des missions de contrôle sérieux et l’accompagnement des ingénieurs et techniciens du ministère des Infrastructures. «Nous sommes heureux car on a maintenant un pont qui ne fait pas peur et qui permettra aux usagers de la route de circuler en toute sécurité», s’est réjoui Eric Bougouma qui a fait remarquer que sa réalisation a été possible grâce à la Banque africaine de développement (BAD) qui accompagne le peuple burkinabè dans sa politique de désenclavement.

Photo de famille
Photo de famille

A la différence de l’ancien pont, le directeur général de l’entreprise Soroubat-BF, Salem Romdhane, a assuré que ce nouveau pont est plus moderne, plus large, plus stable et plus solide pouvant maintenir le trafic aujourd’hui. En plus de la réalisation de ce pont, Salem Romdhane a révélé qu’en termes de responsabilités sociales, l’entreprise a posé de nombreuses actions au profit des populations locales. Il s’agit entre autres de la réalisation d’un forage et de quelques terrassements, de la réparation de quelques pistes…

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *