Accueil » Politique » Pourquoi Tahirou Barry a démissionné?

Pourquoi Tahirou Barry a démissionné?

Les avis divergent depuis l’annonce de la démission de Tahirou Barry au poste de ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. Dans la réalité, Tahirou Barry a quitté le gouvernement avant d’y être éjecté et surtout de connaître l’humiliation. En voici les raisons.

Laurent Bado (à gauche) et Tahirou Barry (à droite). Le divorce entre le maître et son élève, au propre comme au figuré

Tahirou Barry a eu le nez creux. Sachant sa position inconfortable, il a préféré prendre les devants. Parce qu’il sait que sa brouille avec son frère Bado ne lui laisse pas de chance d’être reconduit dans un gouvernement, si on demandait au fondateur du Parti pour la Renaissance nationale (PAREN) de proposer un nom.

En effet, le dimanche 30 juillet 2017, à l’issue du 4e congrès ordinaire du PAREN, Tahirou Barry a été débarqué de son poste de président. Il en a même été exclu avec 03 autres personnes. Dès cet instant, la place de Tahirou Barry dans le gouvernement actuel devenait problématique. Ce dernier a intégré le gouvernement au nom du PAREN qui accompagne le MPP dans la gestion du pouvoir.

Il se susurre que depuis sa nomination dans ce gouvernement, Tahirou Barry jouait les «cow-boys solitaires». Celui-ci ne mouillait pas le maillot dans la mise en œuvre le Plan national de développement économique et social (PNDES). La preuve, dans la publication sur sa page Facebook annonçant sa démission, le désormais ex-ministre écrit «…un plan de développement PNDS qui a lui-même besoin d’un plan d’urgence de sauvetage». Cette méconnaissance même du sigle du PNDES est un indicateur de son manque d’enthousiasme pour le plan issu du programme du président Roch.

Durant le temps qu’il a passé au gouvernement, Tahirou Barry a organisé ses foras comme les «Trésors du Faso». Des activités non programmées. Pendant que la Semaine nationale de la culture peine à avoir un budget, ce sont des trophées qu’il distribue dans des tournées très onéreuses.

On ne va quand même pas lui faire le reproche selon lequel lors de ses tournées, il recrutait des militants pour le compte de son parti. Barry préparait déjà la présidentielle de 2020 étant dans un gouvernement MPP. Le MPP ne pouvait donc pas rester indifférent. Barry a cumulé les activités non programmées. Il quitte le gouvernement en laissant des factures impayées.

Sa brouille avec Laurent Bado, son exclusion du PAREN devrait conduire logiquement à son départ du gouvernement dès la rentrée gouvernementale de septembre 2017. Mais Tahirou Barry a été sauvé par 02 événements malheureux: l’attaque terroriste du 13 août et le décès de Salif Diallo.

Il a donc pris le prétexte de la vidéo-comédie de Simon pour démissionner avant d’être débarqué. C’est une bonne chose quand même de quitter les choses avant qu’elles nous quittent. Maintenant qu’il a démissionné, la principale question est de savoir quel est l’avenir politique de Tahirou Barry?

Va-t-il renvoyer son suppléant qui siège et reprendre sa place à l’Assemblée nationale? Va-t-il renoncer à son mandat et créer son propre parti ou intégrer un autre parti? Ou attendra-t-il qu’on propose sa candidature indépendante en 2020 en tablant sur le changement générationnel? Dans ses calculs politiques, Tahirou Barry a ignoré deux aspects très importants.

Primo: il a arrivé 3ème de l’élection présidentielle avec un score de 3,09%, soit 96 457 de voix sur les 3 309 988  de votants. Un score obtenu à l’issue d’une campagne présidentielle où il a associé son image à celle de Laurent Bado.

Secundo: il a oublié qu’il a en face de lui des politiciens du MPP plus aguerris. Le «vieux cow-boy désespéré» comme il le qualifie n’est pas tant désespéré en politique. Il a dit des mots durs qui vont le desservir.

En attendant, selon les textes, il va jouir de ses avantages d’ancien ministre pendant 6 mois puisqu’il a passé 22 mois au gouvernement.

Adoua Kassiro

2 commentaires

  1. Mon gars, ton analyse n’est pas celui d’une personne neutre. mais quand quelqu’un est courageux et prend des décisions courageuses, ayez au moins le courage et l’honnêteté de le dire. ils sont combien de Ministre qui ont trainé leur nom dans la Boue dans ce gouvernement et qui continue de siéger honteusement à kosyam. Et puis, parlant du divorce entre Barry et son mentor, Tous dans ce pays savent que le PAREN était fini depuis le dernier mandat de BADO avant l’insurrection. si l’image de Bado était aussi reluisante comme vous le pensez, pourquoi n’avait -il pas été élue en 2012. On peut ne pas aimer le lièvre, mais reconnaissez qu’il cour. Le jeune a bien travaillé en redonnant au PAREN ses lettres de noblesses. Il a peut être ses défaut comme tout être humain, mais le PAREN lui doit cette reconnaissance d’un président dynamique, courageux et qui ose. pas comme les opportuniste bavard affilier à la presse comme les SANGO, qui zaccas tout le temps dans les colonnes des journaux et qui sont incapable de mobiliser deux poulets dans un quartier. de toute façon, l’histoire nous dira s’il a bien ou mal agit.

    • Ce que je veux comprendre pourquoi avoir passer 22 mois au gouvernement et démissionner en faisant une analyse négative et RN adressant des expressions et mots violents au gouvernement et au PF. C’est de l’hypocrisie et de la traîtrise dû au peulh.je sent qu’il va rejoindre l’opposition qui déjà de frotte les mains pour accueillir une taupe politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *