Présidentielle malienne: Ibrahim Boubacar Keïta comme une lettre à la poste? - Les échos du Faso
Accueil » Monde » Présidentielle malienne: Ibrahim Boubacar Keïta comme une lettre à la poste?

Présidentielle malienne: Ibrahim Boubacar Keïta comme une lettre à la poste?

Comme en 2013, ce sont IBK, président sortant et arrivé en tête avec 41,42 % des voix, et Soumaïla Cissé, actuel leader de l’opposition, arrivé deuxième du scrutin avec 17,80% des voix, qui vont s’affronter lors du second tour de la présidentielle malienne de 2018. Mais l’écart est tel que le Chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, n’a plus les cartes en main. N’oublions pas qu’en Afrique, «On n’organise pas les élections pour les perdre», comme le disait Omar Bongo.

Présidence malienne: le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (d) Vs Soumaïla Cissé

C’est officiel. Selon le ministre de l’Administration territoriale, Mohamed Ag ErlafK, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, du Rassemblement pour le Mali, et Soumaïla Cissé, de l’Union pour la République et la démocratie, vont s’affronter lors du second tour de l’élection présidentielle, le dimanche 12 août prochain, après validation par le Conseil constitutionnel des résultats du premier tour.

Selon les résultats officiels provisoires portant sur l’ensemble des suffrages du premier tour de l’élection qui s’est tenue le 29 juillet, Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé en tête avec 41,42% des voix, contre 17,80% pour Soumaïla Cissé. La participation est estimée à 43,06%.

L’homme d’affaires Aliou Diallo arrive en troisième position avec 7,95 % des suffrages, et l’ancien chef du gouvernement de Transition, Cheick Modibo Diarra (avril-décembre 2012), complète le quatuor de tête avec 7,46 %.

Il y avait 24 candidats lors de ce scrutin clé dans ce pays sahélien confronté à la menace jihadiste malgré cinq ans d’interventions militaires internationales. La preuve, 700 bureaux de vote sur 23.000, principalement dans le Nord et le Centre du pays, n’ont pas pu ouvrir dimanche en raison d’incidents violents.

A 73 ans, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta, arrive largement en tête au premier tour de la présidentielle. Il sera donc difficile d’arracher la victoire à ce grand stratège qui aura usé cinq Premiers ministres durant son premier mandat de cinq ans.

Cet homme décrit à la fois comme généreux, colérique et clivant et de poigne ne laissera pas passer cette chance de pouvoir réaliser son triple défi «de la restauration de la paix, de la reconquête de l’unité et de la réussite de la réconciliation nationale», promis durant sa campagne. Comme en 2013 (77,6 % des suffrages exprimés), il essayera d’être réélu de façon écrasante, même s’il aura besoin de tous les Maliens pour résoudre les problèmes essentiels du pays. Comment en effet oublier que sur le continent africain, la fraude électorale y est la chose la mieux partagée!

Son challenger, Soumaïlla Cissé, sait qu’avec 17%, loin dernière le président sortant, les carottes sont cuites, même si en politique, tout est possible. Ce scrutin ne va pas déroger à la règle. Il ne faut pas accuser sans preuves, mais il ne faut pas non plus être naïf. Le recours à la fraude électorale, qu’il s’agisse de PV trafiqués, qu’il s’agisse de listes électorales bidons et le recours à l’achat de votes, appartiennent au patrimoine génétique politique de l’Afrique. Sur la question, nous avons un incroyable talent. Alors, sans capituler d’avance, que Cissé se battent pour demeurer le leader de l’opposition politique tout en se préparant pour 2023.

Au prochain président, qui ne sera pas IBK, d’être un rassembleur et un faiseur de paix dans un pays qui en a tant besoin.

Théophile MONE

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Je voudrais juste vous féliciter. Sans vous connaître, j’avoue que j’ai toujours eu du plaisir à déguster vos écrits ! Chapeau. Toujours adroit, les mots justes et sans ces fautes d’orthographes qui font souvent douter de son propre français.
    Courage à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *