Accueil » Politique » Les présidents de la CENI et du CSC veulent conjuguer leurs efforts pour réussir les prochaines élections

Les présidents de la CENI et du CSC veulent conjuguer leurs efforts pour réussir les prochaines élections

Dans le cadre des relations institutionnelles qui peuvent exister dans une république, le vice-président, président par intérim du Conseil supérieur de la communication (CSC), a rendu une visite ce mardi 26 juin 2018 au président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour discuter de la collaboration entre les institutions dont ils ont la charge pour la conduite des élections à venir.

Les deux présidents à la sortie de l’audience

«Nous avons tous des missions qui se complètent et il était de bon ton de se rencontrer en tant que responsables des deux institutions, de prendre langue et d’échanger afin de prendre des dispositions qui permettent aux deux institutions d’être à la hauteur des attentes de la Nation, surtout que les perspectives au niveau national évoluent et se précisent», a dévoilé à la presse, le président du CSC, Désiré Comboïgo, à la sortie de sa rencontre avec le président de la CENI, Newton Hamed Barry.

Une rencontre qui a permis, de l’avis de Désiré Comboïgo, d’évoquer les contraintes liées à la collaboration en question. «Nous allons conjuguer nos efforts pour que lesdites contraintes soient levées», a-t-il promis. Même si M. Comboïgo pense qu’il est trop tôt de parler de mesures concrètes, il a toutefois admis que les grands principes sont connus et qu’ils vont, avec le président de la CENI, se mettre dans le sillon desdits principes. «Nous verrons avec nos concertations quelles sont les modalités précises qu’il va falloir mettre en œuvre pour nous adapter au nouveau contexte», a-t-il assuré.

Par ailleurs, interrogé sur le vote des Burkinabè de l’extérieur, Hamed Barry a confié que son institution attend que la loi soit votée car, dit-il, «tant qu’elle n’est pas votée, le mécanisme se peut pas être mis en œuvre». Néanmoins, il a tenu à rassurer que le processus sera engagé.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *