Accueil » Société » Prise en charge des déplacés internes: la Fondation UBA marque sa solidarité

Prise en charge des déplacés internes: la Fondation UBA marque sa solidarité

La Fondation UBA, à travers la banque United Bank for Africa Burkina, est venue en aide aux personnes déplacées en mettant à la disposition du ministère en charge de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire des vivres et du matériel. Ce don, essentiellement composé de riz, de maïs, de nattes et du savon, est estimé à plus de deux millions de francs CFA. La cérémonie de remise  a eu lieu ce mercredi 12 février 2020 à Ouagadougou.

La porte-parole de la fondation, Mariam Yago/Touré et le représentant du ministère

Le Burkina Faso est pris depuis quatre ans dans une spirale de violences, attribuées à des groupes armés terroristes. Ces attaques, menées sans discernement contre les populations, les religieux, les forces de sécurité et les écoles ont  ainsi causé de nombreux déplacés internes. Et en 2019, le nombre des déplacés internes est monté en flèche. Face à cette situation, le gouvernement, pour leur venir en aide à travers le ministère en charge de la Femme, de la famille, de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire, avait lancé un plan d’urgence pour servir de référentiel unique de la réponse humanitaire et de support pour la mobilisation des ressources nécessaires. En dépit de ces efforts fournis par le gouvernement et ses partenaires humanitaires, force est de constater que les besoins demeurent croissants de jour en jour; il exhorte donc  les populations de bonnes volontés à manifester  leur solidarité aux personnes déplacées internes.

La porte-parole de la fondation, Mariam Yago/Touré

Pour répondre à cet appel du gouvernement, la Fondation UBA, à travers  la Banque UBA (United Bank for Africa) Burkina a fait un don de vivre et de  matériels de première nécessité. Ce geste de la fondation, composé entre autres, de maïs, de riz, des nattes, du savon, est estimé à plus de  deux millions de FCFA. Pour la porte-parole de la fondation, Mariam Yago/Touré,  par ailleurs Directrice du secteur public à UBA Burkina, cette contribution de la fondation «entre en droite ligne dans l’appel du gouvernement à la solidarité en faveur des personnes déplacées». Et venir en aide aux plus démunis, aux orphelins, selon elle, est l’un des objectifs majeurs de la banque UBA à travers sa fondation car, dit-elle «on n’est pas seulement une banque commerciale mais aussi nous contribuons au bien-être de la population». Et ce «modeste geste» à l’endroit des déplacés ne doit laisser personnes indifférents, a ajouté Mme Yago.

Des sentiments de gratitudes et de reconnaissances à l’endroit des donateurs

Monsieur Seydou Soulama a, au nom de madame la ministre en charge de l’Action humanitaire, exprimé toute sa gratitude et celle du gouvernement pour cet élan de solidarité de la fondation. Et par la même occasion, M. Soulama a aussi lancé un appel à d’autres bonnes volontés à emboîter les pas de la fondation.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *