Accueil » Coopération-Diplomatie » Promotion économique: première journée du Burkina Faso à Milan

Promotion économique: première journée du Burkina Faso à Milan

Le consulat général du Burkina Faso à Milan en Italie a organisé ce 2 décembre 2017, une journée de promotion économique. Capitale de la province de la Lombardie, située au nord de l’Italie, Milan est la deuxième plus grande ville du pays. Elle en est considéré comme le cœur industriel, commercial, financier et universitaire.

La journée du Burkina a été présidée par l’ambassadeur Joséphine Ouédraogo

Célèbre pour sa cathédrale, Milan abrite le plus grand nombre de consulats au Monde, après New York. La zone de Milan abrite aussi la plus forte concentration de Burkinabè en occident, avec une population officielle estimée entre 8 000 et 9 000 personnes. Le nombre de Burkinabè pour toute l’Italie atteindrait en réalité quelque 40 000 âmes. Quoi donc de plus normal, que de tenter une percée économique, à travers une journée de promotion.

La CCI BF a exposé les opportunités que le Burkina Faso pourrait représenter pour les investisseurs italiens

La journée économique du Burkina Faso à Milan a été organisée en étroite collaboration avec des partenaires comme la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, COMOEXPORT, un réseau d’hommes d’affaires de la province de COMO, tout en impliquant la communauté burkinabè, par le truchement des délégués CSBE et des associations. A l’instar des autres consulats généraux installés à Milan, qui organisent chaque année des journées promotionnelles de leurs pays, la journée du Burkina Faso a permis de montrer les potentialités du Pays des Hommes intègres, avec pour public cible les acteurs économiques et hommes d’affaires italiens, les ONG et autres structures s’intéressant à l’Afrique.

Pour François d’Assises Yaméogo, consul général du Burkina Faso à Milan, «cette initiative répond de nos missions qui consistent à développer la coopération économique et commerciale avec la juridiction d’accueil».

Le président de la CCI BF, Mahamadi Sawadogo, en séance de travail avec des investisseurs italiens

Près de 200 participants ont répondu à l’appel. Tourné vers la métropole française, le Burkina Faso est assez méconnu en Italie, et des initiatives de ce genre devraient y remédier. Félicitant les organisateurs de cet événement qui est une première à Milan, l’ambassadeur du Burkina Faso en Italie, Mme Joséphine Ouédraogo, a souligné combien le Burkina Faso pourrait apprendre de l’Italie, «dont l’histoire économique a consenti une large part aux petites et moyennes entreprises, et tout particulièrement aux entreprises familiales». Mme Ouédraogo avait à ses côtés, l’ambassadeur du Burkina Faso auprès du Saint-Siège, Robert Compaoré, pour rehausser l’éclat de la manifestation.

Opérateurs économiques italiens et burkinabè devraient nouer des partenariats fructueux

La journée a été l’occasion, pour la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, de vendre le forum Africallia, qui se tiendra du 21 au 23 février 2018 à Ouagadougou. Après Paris, le 28 novembre donc, la CCI-BF a exposé aux participants, l’atout que représente le forum pour les investisseurs italiens. Dès la clôture de la journée, des entretiens en B to B ont été engagés, et tour à tour, le vice-président Oumar Yugo et le président Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi ont enchainé entretiens sur entretiens. Agroalimentaire, finances, infrastructures routières et hospitalières, énergies renouvelables, plusieurs secteurs étaient représentés à cette journée et ont fait l’objet d’un intérêt particulier, avec des intentions de partenariat exprimées.

Pour le président de la Chambre de commerce, la journée du Burkina a été une réussite. «Il y a beaucoup de potentiel en Italie. Les Italiens sont présents en Afrique de l’Est, en Afrique de l’Ouest aussi, notamment en Côte d’Ivoire. Au Burkina, nous espérons qu’avec le dynamisme du Consulat général, de nouvelles perspectives verront le jour, en termes d’échanges économiques».

Avec son équipe, le consul général François d’Assises Yaméogo a réussi à établir une passerelle, avec l’Italie, à travers une journée économique. Le défi sera alors pour le pays tout entier, de saisir ces opportunités nouvelles, qui vont diversifier nos horizons économiques.

R. A. BAMBARA, Paris/Milan

www.ambaburkina-fr.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *