Accueil » Société » Province du Nahouri: les populations accueillent leur fils promu ministre

Province du Nahouri: les populations accueillent leur fils promu ministre

Un long cortège accompagne le ministre à son arrivée

La province du Nahouri a attendu la nomination d’un de ses fils au gouvernement pendant près de 22 ans. En effet, le tout dernier à être nommé est monsieur Souleymane Zibaré, ministre du Travail en 1996 et cela durant 7 mois seulement. Le 31 janvier dernier, monsieur Daouda Azoupiou a été promu ministre des Sports et des Loisirs. Afin de demander les bénédictions et des conseils auprès des siens, le nouveau ministre était ce week-end dans les cinq communes de la province. La  mobilisation était forte dans toutes les localités visitées. Remerciements au président du Faso, prières et conseils ont été entendus dans toutes les interventions.

La délégation dans la mosquée centrale recevant des bénédictions

Il est 9 heures à Pô, ce samedi 24 février 2018 lorsque monsieur Daouda Azoupiou nouveau ministre des Sports et des Loisirs a foulé le sol de sa ville natale. De nombreux jeunes, femmes, hommes et anciens l’attendaient à l’aérodrome. Accompagné par l’honorable député Henri Koubizara, monsieur Souleymane Zibaré ancien ministre et de nombreux filles et fils de la province, le ministre Azoupiou a été accueilli triomphalement et escorté par un nombre impressionnant de véhicules, de motos, de vélos sous des klaxons sur près d’un kilomètre, jusqu’à chez lui au secteur 3 de Pô. Après quelques instants en famille pour des salutations, le ministre et sa délégation se sont rendus à la mosquée centrale de Pô. Là-bas, des prières, des bénédictions et des remerciements au chef de l’Etat pour sa nomination et des conseils au nouveau ministre ont été les messages clés de l’imam. De là, les membres de la délégation se sont dirigés vers la cathédrale de Pô ou le curé à son tour a prié pour le ministre et lui a prodigué des conseils. L’Eglise centrale des assemblées de Dieu a également reçu la visite du ministre où des prières ont été dites pour lui.

L’accueil du ministre à  Guiaro
Le ministre échange avec les forces vives de Pô

C’est à l’issue de ces bénédictions des confessions religieuses que l’illustre hôte a rejoint la salle des fêtes de la mairie pour échanger avec les forces vives de la commune. Tour à tour, le premier adjoint au maire et le député Henri Koubizara ont dit leur joie pour la promotion de Daouda Azoupiou et ont promis de le soutenir dans sa mission. Les jeunes, les femmes, les anciens, les acteurs du sport ont tous remercié le président du Faso car ils étaient découragés des régimes précédents qui avaient presque oublié leur province dans les nominations au niveau des hautes fonctions administratives. De nombreuses doléances, des conseils d’union sacrée des filles et fils de la province en présence du ministre ont été formulés par presque l’ensemble des intervenants. Monsieur le ministre a tenu à traduire toute sa reconnaissance à tout le monde pour cette forte mobilisation témoignant du soutien de ses frères et sœurs. «Je vais me mettre au travail pour réussir la mission que Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, m’a confiée en comptant sur toutes vos prières», a-t-il dit tout en promettant de transmettre au gouvernement les différentes doléances.

Le ministre offre un présent à sa majesté de Guiaro qui lui a aussi donné des conseils

Le soir à 15 heures, la délégation s’est rendue à Guiaro situé à 35 km de Pô. Reçu par le chef d’abord, le ministre a eu toutes les prières nécessaires à la réussite de sa tâche avant de se retrouver à la salle des fêtes de la mairie pour des échanges. Le dimanche 25 février le ministre a effectué des sorties dans les départements à Ziou, à Zecco et à Tiebélé. Partout où il est passé, les remerciements, les prières et les vœux ont toujours été au cœur des échanges. A la fin de la tournée, le ministre Daouda Azoupiou a exprimé à tous sa profonde gratitude et promis ne pas décevoir ces milliers de femmes, hommes, jeunes et anciens sortis pour le soutenir dans sa mission de promotion du sport, facteur de cohésion nationale et de rayonnement du Faso au niveau international.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *