Accueil » Economie-Finances » La province du Yatenga abritera la première journée des légumineuses le 19 février 2018

La province du Yatenga abritera la première journée des légumineuses le 19 février 2018

La première journée des légumineuses se tiendra le 19 février prochain dans la région du Nord, à Koumbané, province du Yatenga. En marge de la célébration de cette journée importante, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques a animé une conférence de presse ce lundi pour livrer des informations y relative.

Présidium de la conférence de presse

Le 19 février prochain, la province du Yatenga va vibrer au rythme de la première journée des légumineuses.

En effet, le Burkina a abrité l’année dernière à Ouagadougou et à Kongoussi, la cérémonie de clôture de l’Année internationale des légumineuses dédiée à l’année 2016 par l’Assemblée générale de l’ONU à sa soixante-huitième session. Laquelle cérémonie avait été marquée par une déclaration dite de Ouagadougou, qui recommandait l’institutionnalisation annuelle d’une journée internationale des légumineuses.

En célébrant donc cette première journée des légumineuses, explique le ministre de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, le Burkina Faso entend renforcer les acquis de l’Année internationale des légumineuses et de réaffirmer son engagement face à la déclaration de Ouagadougou.

Placée sous le thème «Promouvoir les légumineuses pour la création d’emplois au profit des jeunes et des femmes et l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle», cette journée vise, selon le ministre Ouédraogo, à renforcer la promotion des légumineuses tout en mettant en relation les acteurs des différents maillons de la chaine de valeurs légumineuses. Ceci en vue de relever les défis de la production, de la transformation et de la commercialisation.

Jacob Ouédraogo, ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques

Il s’agira de façon spécifique, de sensibiliser l’opinion publique sur l’importante contribution des légumineuses pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Egalement, de promouvoir l’utilisation des légumineuses dans l’ensemble du système alimentaire, ainsi que leurs avantages en termes d’amélioration de la fertilité des sols et de lutte contre les effets du changement climatique.

Cette journée sera marquée par de nombreux actes. D’abord, la journée va débuter avec l’arrivée du directeur général de la FAO le 18 février suivi de ses entrevues avec les autorités du Burkina sur le développement agricole en général et la promotion des légumineuses en particulier. Quant à la cérémonie officielle, elle se tiendra à Koumbané dans la commune rurale de Namissiguima et sera marquée par la remise de distinctions honorifiques suivie d’une visite de stands d’exposition de légumineuses et produits dérivés et d’une visite guidée d’un champ de production de légumineuses.

Il faut noter que cette journée sera également l’occasion selon le ministre de l’Agriculture, de célébrer la reconnaissance de certains acteurs dans la promotion des légumineuses et de mener des plaidoyers en vue de la mobilisation de financement nécessaire pour sa promotion.

A ce jour, foi du ministre Ouédraogo, l’aménagement de l’aire de la cérémonie connaît une avancée très significative et la mobilisation des populations et des acteurs de la promotion des légumineuses pour leur pleine participation se passe dans de meilleures conditions. «Les questions sécuritaires et sanitaires sont aussi prises en charge par des commissions», a-t-il rassuré.

Il faut rappeler qu’au Burina Faso, les principales légumineuses sont le niébé, le poids de terre, l’arachide et le soja. Au titre de la campagne agricole 2017-2018, le Burkina a connu une production du niébé estimée à 684 464 tonnes et 5 005 tonnes pour le poids de terre. La production de l’arachide est évaluée à 470 332 tonnes et 22 650 tonnes pour la quantité de soja produite.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *