Accueil » Défense-Sécurité » Qualification logistique de 1er degré: 19 officiers formés pour subvenir aux besoins d’une force d’environ 800 hommes

Qualification logistique de 1er degré: 19 officiers formés pour subvenir aux besoins d’une force d’environ 800 hommes

Après six semaines de stage de qualification logistique de 1er degré (QL1) qui a débuté le 12 février dernier, les 19 stagiaires que compose la 11e promotion ont été jugés aptes à occuper les fonctions de niveau QL1. La cérémonie marquant la fin de la formation a eu lieu ce vendredi à l’Institut supérieur de logistique de Ouagadogou (ISLO) sous la présidence du commandant du Groupement central des armées, le colonel-major Moïse Miningou, représentant le Chef d’état-major général adjoint des Armées.

Le Commandant du Groupement central des armées remettant son diplôme au major

Issus de 14 pays d’Afrique, les 19 officiers dont trois officiers féminins ont, pendant 6 semaines de formation, acquis des connaissances sur la planification et la conception des opérations simples de déploiement logistique.

Une formation alternée entre cours théorique, pratique et de réflexion, selon le directeur des études, Fabrice Hecht; ce qui a permis aux stagiaires d’étudier des cas concrets, de se prononcer et de prendre des décisions.

Pour lui, prendre des décisions n’est pas quelque chose de naturel car la bonne décision n’existe pas. «La solution miracle, c’est celle où l’on aura le moins de dégâts. On leur a donc donné ces outils pour qu’ils arrivent à façonner rapidement leur jugement et à orienter la décision du chef», a-t-il renseigné. Que ce soit donc dans le maintien conditionnel des matériels, dans le ravitaillement, dans l’alimentation, les 19 stagiaires devront, selon Fabrice Hecht, anticiper toutes les démarches de soutien logistique pour subvenir aux besoins d’une force d’environ 800 hommes.

Les 19 stagiaires ont tous été jugés aptes à occuper les fonctions de niveau QL1

Témoignant sa satisfaction face aux résultats obtenus par la 11e promotion dont la moyenne générale est de 14/20, le commandant adjoint de l’ISLO, Nestor Ouédraogo, a conseillé aux stagiaires de valoriser leurs diplômes. «Actualisez votre dur labeur, incarnez l’éthique et soyez des forces de propositions parce que vous êtes désormais les vecteurs du rayonnement de vos pays et de l’ISLO et garants du succès des opérations», a-t-il recommandé.

Au-delà des connaissances acquises, ces stages régionaux, à entendre le major de la promotion, le commandant Alassane SY de l’armée sénégalaise, contribuent de manière significative à l’intégration africaine car permettant le brassage de plusieurs nationalités. Concernant les aspects techniques, poursuit-il, «nous étions venus avec des connaissances de base, mais ça été l’occasion de les améliorer et de les affermir».

Par ailleurs, le commandant adjoint de l’ISLO a rappelé que l’année 2017 a vu l’érection de l’Ecole militaire technique de Ouagadougou (EMTO) en un établissemnt à caractère administratif et l’adoption de ses statuts lui a permis de devenir l’Institut supérieur de logistique de Ouagadougou (ISLO) qui entend participer encore plus activement dans le domaine de la formation.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *