Accueil » Que devient? » Que devient Benoît XVI, le pape qui a succédé à Jean-Paul II?

Que devient Benoît XVI, le pape qui a succédé à Jean-Paul II?

Ce dimanche 16 avril 2017, jour de Pâques, le pape émérite a célébré ses 90 ans. C’est l’occasion de revenir sur le parcours et même le destin pas comme les autres de cet homme d’église qui a succédé à Jean-Paul II après son départ céleste en 2005.

Le Pape Benoît XVI pendant son Pontificat
Le pape Benoît XVI pendant son pontificat

Le 11 février 2013, à la surprise de tous les catholiques de la planète, Benoît XVI annonçait qu’il renonçait au trône de Saint-Pierre. Le 13 mars 2013, l’Argentin Jorge Mario Bergoglio, archevêque de Buenos Aires, lui succédait sous le nom de François.

Tout au long de ses huit années de pontificat (19 avril 2005-28 février 2013), Benoît XVI a mis en avant son conservatisme et fait l’objet de critiques concernant notamment le préservatif, l’homosexualité et l’Islam. Mais il fut aussi un pape écolo et a mené un long combat contre la pédophilie au sein de l’Église et l’antisémitisme. Le souverain pontife doit sans doute cette rigueur voire froideur à son éducation.

Le pape Benoît XVI annonce sa démission

Joseph Aloisius Ratzinger est né le 16 avril 1927 en Bavière en Allemagne. En 1941, il est enrôlé de force dans les jeunesses hitlériennes. Trois ans plus tard, il souhaite entrer au séminaire. Il refuse alors d’entrer au sein de la Waffen-SS (escadron créé par Heinrich Himmler) et déserte l’armée allemande lors de son service militaire. Il est interné dans un camp de prisonniers, et ne sera libéré qu’en 1945. Au cours de sa vie, “A-t-il eu un amour de jeunesse?” Il y a répondu avec humour suite à la publication d’une biographie qu’il a écrite: “J’avais dépassé le nombre de feuillets fixé par l’éditeur!”

Cependant le journaliste Peter Seewald, autour d’un livre d’entretiens avec le Pape affirme: “Cet amour de jeunesse provoqua effectivement en lui de grands tourments intérieurs. C’était un beau jeune homme, élégant, un esthète qui écrivait des poésies et lisait Hermann Hesse. ‘Il faisait beaucoup d’effet aux femmes et inversement’, lui aurait confié un de ses anciens camarades d’étude. Ainsi, décider de rester célibataire ne fut pas facile pour lui.”

Le Pape Benoît XVI (à gauche) et le Pape François (à droite)
Le pape Benoît XVI émérite (à gauche) et le pape François (à droite)

Joseph Ratzinger entre pourtant au séminaire et est ordonné prêtre en 1951. Vingt-six ans plus tard, il est nommé archevêque de Munich et Freising. Son ascension commence au sein de l’église catholique.

Après le décès du très charismatique Jean-Paul II, Ratzinger est élu 265e souverain pontife le 19 avril 2005. Alors âgé de 78 ans, il prend le nom de Benoît XVI. Mais la tâche est lourde, délicate, et huit ans plus tard, le 11 février 2013, il annonce qu’il renonce au trône de Saint-Pierre. En août 2016, il est revenu sur les raisons de ce départ soudain au quotidien italien La Répubblica: “En 2013, il y avait de nombreux engagements que je ne pensais plus être en mesure d’accomplir.”  Il devait participer aux Journées mondiales de la jeunesse à Rio au Brésil et il “ne se sentait plus capable d’accomplir un voyage aussi fatigant.”

Pape émérite, Benoît XVI s’est alors retiré au monastère Mater Ecclesiae situé dans les jardins du Vatican où il partage son temps entre la lecture, la prière, le piano et quelques rendez-vous.

En 2016, dans une interview au magazine italien BenEssere, Georg Gänswein, son secrétaire personnel pendant de longues années, a semé le trouble quand il a déclaré: “Il est comme une bougie qui s’éteint, lentement et sereinement, comme cela arrive à beaucoup d’entre nous.”  Des propos démentis par le Vatican qui a souligné qu’il n’y avait « aucune aggravation de son état ».

Début 2017, Radio Vatican a, de son côté, interrogé le père Federico Lombardi, ancien porte-parole du pape émérite, sur sa santé: “Il est sur pied, il peut marcher chez lui. C’est une personne âgée devenue un peu plus fragile avec le temps mais qui est parfaitement présente et qu’il est très agréable de rencontrer.” Et il entretient d’excellentes relations avec le pape François. Avant chaque voyage officiel important, il lui rend visite et dialogue avec celui qu’il a surnommé affectueusement “un grand-père à la maison.”

Ce dimanche 16 avril, jour de Pâques (la résurrection du Christ), Benoît XVI a célébré ses 90 ans dans la prière et la sérénité.

Omar Idogo, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *